RSS

Archives de Tag: nettoyer

De Pronfundis

Ma mère m’a choisi un prénom rare. Elle le voulait symbolique. C’est celui d’une région du monde, à la fois fertile et sauvage, paisible dans une zone de guerre, au Moyen Orient. Je suis vraiment bien nommée.

Moi, vue du Ciel

 

Toute mon enfance, j’ai été victime des triangulaires. Des gens qui se détestent ou se méprisent depuis des années m’ont prise pour épicentre de leurs rancœurs. J’ai été le déversoir de leur haine et leur colère. Ma grand mère paternelle qui traite la maternelle de pute. Mon grand père maternel qui considère mon père adoptif comme un con. Ma mère adoptive qui refuse de s’effacer devant ma mère naturelle, peut importe que je ne sache pas me positionner. Et le grand fou qui revendique ma paternité alors que je serais la fille d’un autre,éduquée par un tiers.

Toi tu es là, au milieu de tout ça. Terre de conflit.

Tu n’oses rien dire. Tu n’as pas le droit de dire ce que tu ressens. Tu subis. Tu es fertilisée par leur noirceur.

Ces derniers mois, j’ai été prise dans des triangulaires. Plusieurs. Je ne comprenais pas pourquoi. Même, je ne me souvenais pas que ça me soit déjà arrivée auparavant. Comme quoi, l’esprit humain, toussa toussa. Pourtant Chouquette m’a posé plusieurs fois la question.

Il a fallu 2 fois de trop pour que je réagisse après d’autres fois de trop. Mais ça y est, j’ai compris.

J’ai longtemps cru et affirmé que j’acceptais la situation pour protéger l’une des parties. Après tout, quand tu traites celui que je considère comme mon père de con … . Sauf que je m’investis dans le conflit. Une sorte de contrecoup, de « cette fois-ci, je ne fermerai pas ma gueule, tu veux me prendre à partie, à tes risques et périls ». Je sens bien ce soir que ça me fait du mal. Ça me rend triste. Ça me rend lourde. J’ai envie de tous les envoyer valdinguer, de les noyer, de leur dire que je n’en ai rien à foutre de leur petite vie minable et de leurs mesquineries. Rien à foutre de leurs égos et leurs petites indignations à la mord-moi-le-nœud.

MERDE !!! JE DÉCIDE ET JE CHOISIS AUJOURD’HUI D’ÊTRE UNE TERRE DE PAIX !
Je crois qu’il est temps que je me décide pour moi. Que je débroussaille les ronces qu’ils ont plantées.
J’ai le droit qu’on m’accorde la paix. Qu’on me foute la paix. Qu’on me laisse en paix.

Le pire dans ces triangulaires, c’est de les entendre me mentir éhontément …. Et ensuite me faire de grands discours sur l’amour, la confiance et l’amitié … Ils osent tout, même profaner le sacré.

 

Ce soir, on célèbre Samhain (Google is your friend, mais en gros, il va s’agir de nettoyer son âme, son foyer, des impuretés accumulées pendant l’année, avant de rallumer un nouveau feu).

Tu as un grief contre quelqu’un. Tu lui dis et tu m’oublies.

Tu veux des nouvelles de quelqu’un. Tu lui demandes et tu m’oublies.

Tu aimes quelqu’un. Tu lui dis et tu m’oublies.

Tu as rompu avec quelqu’un. On en parle puis tu m’oublies.

Ne viens plus à moi sans intention pacifique, sans vrai désir de joie.

Ce soir, je vais entrer dans les profondeurs de ma vie. Pour renaître à la lumière …

Publicités
 
15 Commentaires

Publié par le 31 octobre 2014 dans On est deux dans ma tête

 

Étiquettes : , , , , , ,