RSS

Archives de Tag: jugement

Brebis galeuse vs Bon chrétien

Brebis galeuse vs Bon chrétien

Paix et Bien

Ouais, je commence par te bénir…

Parce qu’on ne peut pas franchement dire que les  Cathos soient en odeur de sainteté de par chez moi. J’ai pas dit Jésus. J’ai dit ses sbires … Ils me sortent par les pores avec leur grands discours, qui sous couvert de témoignage de vie trop belle, éclairée par l’Amour du Christ, balancent du jugement et de la condamnation.

Je suis catholique, j’aime le Christ (figure-toi que c’est réciproque … c’est bien le seul … enfin, Il m’aime plus que je l’aime … Je peux continuer comme ça longtemps, parce que je t’assure, on a une super belle histoire d’amour tous les deux … mais ce sera le Secret du Roi ).

Par contre, je ne fais pas « profession » d’animer la blogosphère d’articles ne traitant que de thématiques religieuses. Y’en a qui font ça très bien. Parmi eux, Edmond Prochain (le premier que j’ai « followé ), Henry le Barde ( dès fois i’ m’fait rire) Et récemment Nystagmus.

La minette a répondu au rédac de Chrétiens de gauche. Tu penses bien, un article qui parle seske, je lis ! Autant j’ai pu acquiescer à certaines affirmations de l’article à l’initiative de la polémique, autant la réponse de Nystagmus, si parfaitement chrétienne, m’a laissé un goût amer de vomi dans l’arrière gorge … Tel est mon ressenti. Après tout, elle témoigne de sa vie, de sa recherche du Meilleur. Qui peut lui reprocher ? Personne. Néanmoins, tout en étant déjà dans le Club, j’ai été mal à l’aise, car cela m’a renvoyé à plus loin.  (C’est bizarre hein la vie .. Je discutais avec une amie de la faculté que les gens ont à te détester à cause de tes qualités. Here we are …)

Il y a 9 ans de cela, je menais une vie parfaite de dépravée. Ton curé dirait « une vie dissolue ». Non, je n’ai jamais été de ces filles qui se tapent minimum un mec par semaine. J’ai plutôt eu de longues années mois (ça fait moins mal ) de célibat  forcé sans entracte. Je cherchais l’Amour. Je voulais et je veux encore de l’Amour dans ma vie. Après tout ce que j’avais enduré, j’avais le droit d’être aimée, pas d’être utilisée, écrasée, manipulée. Un 27 août, à bout de forces, j’ai fait cette rencontre. La rencontre de l’Unique, du plus beau des Enfants des Hommes, du plus doux, du plus humble, du plus tendre, du plus drôle, du plus juste, du plus miséricordieux. Bref. De Jésus-Christ, Fils de Dieu.

S’en sont suivies deux années de remise en cause sévère de ma vie. J’étais intégrée dans un groupe de prière. J’allais à la Messe tous les dimanches et en semaine aussi, car « un chrétien seul est un chrétien en danger » .. On est un troupeau de brebis kromignones ou on ne l’est pas … Les chrétiens que j’ai rencontrés à cette époque étaient pour la plupart fascinés par mon témoignage de conversion radicale. J’étais la prostituée convertie. Ben quoi, j’ai le droit de prendre du galon bordel. Pour la Gloire de Dieu en plus. J’exhortais mes comparses vivant en union libre à la chasteté, façon rabbin musulman ayant reçu l’esprit de Toronto. Le mot magique. Et j’exhortais, comme j’avais été exhortée. « Restes pure de tout péché, car sinon tous le démons que la Grâce ont expulsés de toi reviendront par légion » (Luc 11, 24-26 ). « Le sexe en dehors du mariage est abominable. » « Une telle parole de feu sortant de la bouche d’une femme ayant commis tant d’impuretés ( me semblait qu’on était que 2 à chaque fois ..) ! Tu ne pourras qu’être religieuse » … et fermer ta gueule dans un couvent …

Mais durant ces 2 ans, j’étais célibataire. Et je me demandais, ayant déjà goûté la Chose impure et vile de l’homme, comment exhorter les couples illégitimes devant la Loi à la chasteté. En août 2005, mon Seigneur et mon Dieu a eu une idée que seule Sa Sagesse peut concevoir. J’ai rencontré Ex-Mari ! Je me suis engagée dans  un groupe de prière charismatique sur Toulouse, en fréquentant des « prophètes » (peuchère !) et en témoignant encore et encore comment Dieu m’avait sauvée de la luxure. D’façon, la virginité, y’a que ça de vrai. La meuf à donf. Tellement à donf que Jésus a trouvé la réponse à mes problèmes : je suis tombée enceinte de mon précieux Grand Grumeau 4 mois plus tard.

Alors là, les foudres se sont abattues sur moi ! « Tu portes l’enfant de Satan » (véridique ! ), « Comment oses-tu t’approcher de l’Autel alors que ton corps montre ton péché ! » (ben en mettant un pied devant l’autre …) « tu fais moins la maligne hein ! Allez ! tu n’as jamais cessé ta vie de prostituée ? » (ben non, Ex Mari me payait en Carambar, connard …)
Et grâce à Dieu et à ce bébé que je portais en moi, j’ai cotôyé ma grande amie : la Miséricorde. Personne ne savait que je n’avais jamais été une prostituée : j’ai été jugée et condamnée. Personne n’a jamais su la douleur que c’est d’être convaincue intimement d’avoir trahi le Christ, mort pour toi sur la Croix, d’avoir envie de mourir et de se répéter sans cesse : «  le suicide c’est péché ». Personne ne sait ce que c’est que de vivre 6 ans de mariage auprès d’un homme adorable et patient et d’être dégoûté à sa simple vue car il est celui par qui les légions ont pénétré en mon sein (c’est pas vrai hein, Ex-Mari ! ) Il est celui qui m’a fait rompre le vœu de chasteté que tu fais quand on t’impose le scapulaire (A fond la meuf, j’te dis !) 6 ans à vivre le sexe comme dégueulasse, comme impur, comme un viol. Et surtout à fuir toute relation conjugale (Suis comme Nystagmus, tu tires un coup et je conçois). Pourtant on était bien partis, dans notre quête du Meilleur. On a frappé à la porte des couvents, des presbytères pour être aidés dès le début, même sans être fiancés, à répondre à la proposition de chasteté. On a trouvé incompréhensions, portes closes, mails sans réponse. Et aujourd’hui, divorcés, 2 enfants, nous sommes (enfin surtout moi, faut pas déconner : pute un jour, pute toujours) maudits. Nous ferons de ces anges des dégénérés. Je n’aurais jamais du ouvrir les cuisses (entendu sur le parvis de l’église, un 15 août).

Pendant ces 6 ans de grande souffrance, j’ai trouvé le cœur aimant d’une religieuse qui m’a accompagnée. Elle m’a envoyée vers des psys, des conseillers conjugaux, des coach. Mais avant tout vers le Christ.

J’ai rencontré des gens surprenants, convertis … dans des clubs libertins (Marie tu devrais penser à surveiller les fréquentations de ton Fils !! Et ce sont les miens qui seront dégénérés !!!!!) Et la Miséricorde était le point central de tous ces témoignages. Des âmes blessées, assoiffées d’amour et comblées par le Christ. Celui-là même qui n’est pas venu pour juger mais pour sauver. Ce Bien-Aimé des  Cieux qui a pris en plénitude notre condition humaine pour venir vers nous et cheminer avec nous.

Et aujourd’hui, en dehors de rares personnes telles que ma religieuse, et de personnes sachant qu’elles peuvent demander un accompagnement spirituel, qu’y a –t-il ? Des gens qui sillonnent la France pour distribuer la Miséricorde et faire œuvre de Justice. Dieu les a aimés dans leur merde et les envoie dire aux autres qu’Il n’est pas dégoûté de nous.

Pour le reste, il y a une pastorale de merde. Des gens mal formés, remplis d’eux-mêmes, investissant un ministère comme un rôle au théâtre, jugeant à tour de bras, condamnant et scandalisant les Petits. Combien de suicides ? Combien de gens qui sont partis loin du bercail et ne veulent revenir car blessés dans le plus profond, le plus intime ?

Non, « rien ne me séparera de l’amour de Jésus », pas même mon plus grand péché. Les putes reçoivent l’absolution à Lourdes, tu sais … Mais pas la divorcée qui a refait sa vie … Je ne comprends pas tout …

Par contre, j’ai un mépris violent contre les Chrétiens. Je peux pas en voir un en face sans avoir envie de lui gerber le livre de Sainte Françoise Romaine sur sa vision des enfers. Ou de l’étrangler avec la chaîne qui porte sa croix et sa médaille miraculeuse* (attrape-troll). J’en ai marre d’être jugée. Putain (je fais les mots clés que je veux !) les gars, c’est pas parce que vous avez rencontré la Vérité, qu’il faut tout se permettre : «car du jugement dont vous jugez on vous jugera » (Matthieu 7,1) Je te le dis frangine brebis, ça va chier des poissons ton comportement au Jugement dernier !!!

Tu es Lumière ! Sois lumière pour ton frère. Va jusqu’à lui, tends lui les bras, le cœur, prends le dans sa merde, nettoie-le, soigne –le, mets le sur pied, ressuscite-le. Montre lui tout ce qu’il y a de beau et parfait en lui au lieu de surligner souligner pailleter son péché. Aime, bordel !!! Car c’est à cela seulement que l’on saura que tu es disciple. On s’encule gaiement de tes dogmes et de tes principes dans « le monde ». On veut de l’Amour. Souviens-toi d’où tu viens !

En fait, ce trop long post n’est pas une réponse à Nystagmus, manifestement.

Mais mon cadeau d’anniversaire pour nos Noces de Faïence. Alors mon Amour, fais de nous des disciples et pas des pharisiens. Je veux bien comme cadeau encore plus un regard aimant sur tout être et sur toute chose. Mais tout ce qui Te fera plaisir fera mon bien.

 

Edit 1 : Je ne suis pas une bloggeuse catho, cherche pas …

Edit 2 : C’est rigolo qu’on cause de tout ça, parce que depuis ma conversion, voilà la Parole qui m’accompagne : «  […] vous n’êtes pas sous la Loi, mais sous la grâce  » (Romains 6, 14 )

 
16 Commentaires

Publié par le 24 août 2012 dans Grosso Modo ...

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,