RSS

Archives de Tag: hinhin

La Méthode Bonobo

Parfois la vie t’envoie des signes. Je suis assez sensibles aux signes …

Quand ton ex d’il y a 15 ans surgit d’outre-tombe, c’est bizarre. Puis quand ton ex de l’année dernière fait pareil, c’est spécial. Quand l’Homme marié te dit la même chose que tes ex, là c’est franchement chelou. Et puis y’a le mec d’Adopte que t’as même oublié son vrai prénom qui en remet une couche : on nage en plein X-Files !!!

Leur point commun : à un moment dans leur vie, je leur ai fait peur.

Mouhahahaaaaahaaa Mouhaaaaaaaa hin hin hin krrkrrrrkrrrrrr roulade avant arrivée jambes écartées !

En couple, je suis pas franchement la fille chiante. Mais je reconnais que je suis flippante.

Suis du genre à ressentir les choses. Oula, je t’ai mal habitué et ton esprit s’en va vers des contrées graveleuses ! Pffff (c’est biiien, je te félicite !). L’histoire c’est que je ressens deux types d’émotions. Les miennes et celles des autres. Façon éponge dégoulinante et « inséchable ». Alors quand je ressens ton amour mon amour, ou ton désir, ça passe encore. Mais ton stress, comment dire … Voilà ce qui se passe :

Tu stresses. Je m’imprègne de ce stress. Donc je stress. Comme je crois que je suis stressée, je deviens stressante. Comme je te stresse, tu stresses. Et comme tu stresses, je m’imprègne de ce stress. Donc je stresse. Et comme je crois que je suis stressée, je deviens stressante. Comme je te stresse, tu stresses.Normalement, même un bulot devrait avoir compris le principe, là.

Sauf que jusqu’à y’a peu de temps, je ne faisais pas vraiment la différence entre les émotions des autres et les miennes. Alors, je provoquais la situation, la discussion qui ferait tout capoter, de telle sorte à fuir lâchement. Quoi, j’assume hein !!! Quand tu n’as pas de vrai reproche à faire (bon, on a déjà dit que « t’as une petite bite et tu sais pas t’en servir », ça se disait pas, même si ça devrait être cause d’excommunion !), faut bien trouver une manière de sauver ses plumes. Comme on dit chez moi, « quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage. » Et puis de toute façon comme on est stressés tous les deux …

Donc voilà. Quand je suis borderline, c’est parce que TOI tu es stressé. Parce que quand je suis stressée toute seule, je me cache dans un coin, je me fais toute petite, j’essaie de chercher la fraîcheur du silence et de la solitude. Quand j’éponge ton stress, j’essaie de te fuir, et je deviens ingérable. Ouala oualaaa ….

Pour ceux qui ont pénétré euh … ma vie, (enfin t’y as compris, hein), y’a bien la méthode Bonobo pour calmer le jeu. Il s’agit de prendre ou de se faire prendre (on n’est pas sectaire chez moi, tant qu’il y a prise …) fermement (genre, pas comme dans les films érotique de M6). C’est efficace pourquoi : parce que ça fait plaisiiiiir, et puis, une petite giclée … d’ocytocine ça sert à resserrer les liens. Une tite réconciliation sur la table de la cuisine, le stress retombe et la communication peut être restaurée. CQFD. Ne dis pas merci à Tata, je sais que tu savais déjà.

Brrraaaaak

Et puis pour me draguer (car la question m’a été posée), sois juste toi-même, évite les plans « fuis moi toussa », parce que ça me stresse et tu as compris que quand je stresse, c’est pas bon pour ton karma. Fais simple et original : sois toi-même. Parce que c’est ça qui me fait craquer. Ton côté un peu gogol, quand tu fais semblant d’être sûr de toi alors que tes cojones font les castagnettes, ton humour de baltringue. J’aime aussi quand tu fermes ta gueule : figure-toi que ce sont les moments où je te ressens le mieux. Dis moi juste que tu m’aimes … avant qu’il ne soit trop tard.

Allez les gars, je vous ai tous aimés.

Parce que tu me voulais et personne d’autre

Parce que tu étais un pauvre petit puceau arrogant

Parce que tu avais un rhume des foins

Parce que tu semblais si sûr de toi en rentrant dans l’amphi alors que tu es super timide

Parce que Déclaration de Cartier

Parce que tu es la douceur incarnée dans un regard bleu saphir

Parce que tu es l’amant du siècle, bordel de merde !

Parce que tu es pudique.

Parce que c’est toi. Parce que c’est moi. Et que c’était le moment.

Ne regrette rien ….

Surtout si la méthode bonobo n’a pas fonctionné …

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,