RSS

Archives de Tag: égoïste

Opération Love Coach

Bon les gens vous faites peine, sans déconner. Y’a un truc qui cloche sa race avec l’énergie du coeur ces jour-ci.

Alors histoire de se sortir les doigts du slip, on va un peu parler amour chez Fernanda dans les jours qui viennent. Je me permets, car sur certains points, je suis une extra-terrestre. Et ce qui me réjouis, c’est de savoir que dans le monde, je ne suis pas seule.

Je viens te proposer un premier article pour cette nouvelle catégorie. Si tu as des questions, des trucs que tu veux aborder (je ne résous pas les problèmes, et je préfère ne pas faire du cas particulier), n’hésite pas à m’écrire ta bafouille à darlingcreole@gmail.com .

« Egoïste – toi »

Je commencerai par te dire une chose assez bizarre au sujet de l’Amour.

Dans un premier temps, on s’en fout de qui tu aimes. On s’en fout de l’autre. L’idée c’est juste de se connaître soi-même.

Se poser les bonnes questions. Qui suis-je vraiment ? De quoi ai-je besoin ? Comment est ma vie ? Où en suis-je ? Est-ce le bon moment pour envisager quelque chose de sérieux avec quelqu’un ? Suis-je à la recherche de quelqu’un parce que je ressens un vide affectif ? Suis-là pour combler un manque ou par envie de construire quelque chose ?

En effet, ce n’est pas réellement la même chose … Car lorsqu’on construit, on prend de ses outils pour produire en dehors de soi. Le fait est que si on n’a pas d’outil, on risque de ne pouvoir rien donner à l’autre.

Je t »invite dans un premier temps à assumer le « Moi je ».Comme dirait Anne-Claire, « égoïste-toi ».

 

 

« Moi je » suis au chômage.

« Moi je » reconstruis ma vie avec mes deux enfants.

« Moi j’  » ai envie de travailler dans un métier qui me passionne, où je rencontre des gens, où je voyage.

« Moi je » suis une femme indépendante. J’aime être libre. Ne pas avoir à rendre de compte. C’est la raison pour laquelle la confiance est essentielle pour moi.

« Moi j' » ai besoin qu’on m’écoute, qu’on me parle aussi, qu’on soit patient avec moi. J’ai besoin de pouvoir me reposer sur mon partenaire (pas de l’écraser de tout le poids de ma vie … les noeuds doivent être dénoués)

« Moi je » suis hyperémotive, très intuitive. Et parfois ça donne des situations bizarres …

« Moi je » ne tolère pas le mensonge. Je suis capable d’entendre mon compagnon me dire qu’il est troublé par la voisine de pallier et qu’il aimerait se la faire. Je ne tolérerais pas qu’il se la fasse sans qu’on en ait parlé avant.

« Moi j’ai » besoin d’espace, de silence et de solitude. J’ai besoin que mon couple soit un cocon réconfortant

« Moi j' »ai besoin qu’on aiguise mes sens, qu’on me pousse hors de mes limites, qu’on me fasse découvrir des choses. Car « moi je » m’ennuie vite. Je suis très curieuse de l’autre.

« Moi je » ne suis pas une petite fille sage à la sexualité plate. Je suis ouverte d’esprit et je fais plein de bêtises.

Bref, tu as compris l’exercice. Et toi Monsieur qui me lit, je parle bien de Moi, Fernanda.

La première rencontre qui doit avoir lieu, c’est celle avec soi-même. La première personne que tu dois aimer, c’est toi. Avec tes talents, tes projets, tes rêves. Mais aussi tes défauts, tes travers, tes perversions.

L’idée principale est de savoir ce qui est primordial pour ton équilibre personnel et par conséquent ce qui dans une relation sera inaliénable, non négociable. Ce qui te permettra de dire : NEXT !

Tu as souvent lu sur ce blog mes récriminations au sujet d’Ex-Mari. En effet, j’ai abandonné mes rêves, mes projets de vie pour me consacrer à lui et à mes enfants. Et je lui en veux car jamais il ne s’est demandé quels étaient mes rêves. Lorsqu’on s’éloigne de soi à ce point, on tombe irrémédiablement dans un état de dépression, de dépréciation de soi-même. On ne se retrouve plus. Pourtant, la seule à blâmer, c’est moi.

Combien, après une histoire douloureuse, en sont venus à dire : « je ne sais plus qui je suis, il/ elle m’a tout pris, je ne me retrouve pas » ?

Il n’est pas question d’abandonner ta passion du pole dance parce que Monsieur trouve ça vulgaire, ou ton goût pour le tunning parce que la demoiselle estime que c’est un truc de beauf. *

Finalement, tu te languis dans ton célibat, mais c’est probablement le moment idéal de faire la plus inoubliable des rencontres : SOI !

On poursuivra en osant dire ce que l’on veut.

D’ici là, aime-toi !

Publicités
 
21 Commentaires

Publié par le 3 octobre 2013 dans Love coach

 

Étiquettes : , , , , , ,