RSS

Archives de Tag: developpement personnel

La Méthode Bonobo

Parfois la vie t’envoie des signes. Je suis assez sensibles aux signes …

Quand ton ex d’il y a 15 ans surgit d’outre-tombe, c’est bizarre. Puis quand ton ex de l’année dernière fait pareil, c’est spécial. Quand l’Homme marié te dit la même chose que tes ex, là c’est franchement chelou. Et puis y’a le mec d’Adopte que t’as même oublié son vrai prénom qui en remet une couche : on nage en plein X-Files !!!

Leur point commun : à un moment dans leur vie, je leur ai fait peur.

Mouhahahaaaaahaaa Mouhaaaaaaaa hin hin hin krrkrrrrkrrrrrr roulade avant arrivée jambes écartées !

En couple, je suis pas franchement la fille chiante. Mais je reconnais que je suis flippante.

Suis du genre à ressentir les choses. Oula, je t’ai mal habitué et ton esprit s’en va vers des contrées graveleuses ! Pffff (c’est biiien, je te félicite !). L’histoire c’est que je ressens deux types d’émotions. Les miennes et celles des autres. Façon éponge dégoulinante et « inséchable ». Alors quand je ressens ton amour mon amour, ou ton désir, ça passe encore. Mais ton stress, comment dire … Voilà ce qui se passe :

Tu stresses. Je m’imprègne de ce stress. Donc je stress. Comme je crois que je suis stressée, je deviens stressante. Comme je te stresse, tu stresses. Et comme tu stresses, je m’imprègne de ce stress. Donc je stresse. Et comme je crois que je suis stressée, je deviens stressante. Comme je te stresse, tu stresses.Normalement, même un bulot devrait avoir compris le principe, là.

Sauf que jusqu’à y’a peu de temps, je ne faisais pas vraiment la différence entre les émotions des autres et les miennes. Alors, je provoquais la situation, la discussion qui ferait tout capoter, de telle sorte à fuir lâchement. Quoi, j’assume hein !!! Quand tu n’as pas de vrai reproche à faire (bon, on a déjà dit que « t’as une petite bite et tu sais pas t’en servir », ça se disait pas, même si ça devrait être cause d’excommunion !), faut bien trouver une manière de sauver ses plumes. Comme on dit chez moi, « quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage. » Et puis de toute façon comme on est stressés tous les deux …

Donc voilà. Quand je suis borderline, c’est parce que TOI tu es stressé. Parce que quand je suis stressée toute seule, je me cache dans un coin, je me fais toute petite, j’essaie de chercher la fraîcheur du silence et de la solitude. Quand j’éponge ton stress, j’essaie de te fuir, et je deviens ingérable. Ouala oualaaa ….

Pour ceux qui ont pénétré euh … ma vie, (enfin t’y as compris, hein), y’a bien la méthode Bonobo pour calmer le jeu. Il s’agit de prendre ou de se faire prendre (on n’est pas sectaire chez moi, tant qu’il y a prise …) fermement (genre, pas comme dans les films érotique de M6). C’est efficace pourquoi : parce que ça fait plaisiiiiir, et puis, une petite giclée … d’ocytocine ça sert à resserrer les liens. Une tite réconciliation sur la table de la cuisine, le stress retombe et la communication peut être restaurée. CQFD. Ne dis pas merci à Tata, je sais que tu savais déjà.

Brrraaaaak

Et puis pour me draguer (car la question m’a été posée), sois juste toi-même, évite les plans « fuis moi toussa », parce que ça me stresse et tu as compris que quand je stresse, c’est pas bon pour ton karma. Fais simple et original : sois toi-même. Parce que c’est ça qui me fait craquer. Ton côté un peu gogol, quand tu fais semblant d’être sûr de toi alors que tes cojones font les castagnettes, ton humour de baltringue. J’aime aussi quand tu fermes ta gueule : figure-toi que ce sont les moments où je te ressens le mieux. Dis moi juste que tu m’aimes … avant qu’il ne soit trop tard.

Allez les gars, je vous ai tous aimés.

Parce que tu me voulais et personne d’autre

Parce que tu étais un pauvre petit puceau arrogant

Parce que tu avais un rhume des foins

Parce que tu semblais si sûr de toi en rentrant dans l’amphi alors que tu es super timide

Parce que Déclaration de Cartier

Parce que tu es la douceur incarnée dans un regard bleu saphir

Parce que tu es l’amant du siècle, bordel de merde !

Parce que tu es pudique.

Parce que c’est toi. Parce que c’est moi. Et que c’était le moment.

Ne regrette rien ….

Surtout si la méthode bonobo n’a pas fonctionné …

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Le Billet pas drôle

Quand je te proposais de faire connaissance, je t’ai parlé des apparences. N'imagine pas c'est dégueulasse !

Je te disais que sous des airs bon enfant pouvaient se cacher de sacrées connasses. Inversement, sous des airs de sacrées connasses, il peut y avoir des gens super adorables, voire carrément fragiles.

Je t’ai parlé aussi de ma coach, Elisabeth. Tu vois, mine de rien, on apprend à se connaître. Jusqu’à il y a peu, je pesais 115 kgs. Je pense qu’au delà, j’aurais explosé. Au début, j’ai cru que c’était mon alimentation. Attention, quand je dis « au début », c’est longtemps avant de péter les balances ! Alors, j’ai fait divers régimes. Leur point commun: je prenais du poids pendant la phase de perte de poids. Tu comprends que j’aie vite arrêté ces conneries… Et puis, je me suis demandé ce que mon corps voulait me dire. Est-ce qu’un corps peut parler ? Mes recherches m’ont montré que les dents parlent, les maladies parlent… Alors, que m’a dit mon corps ?

« Hé bien ma grosse! Tu n’as pas confiance en toi, voilà tout! Tu bouffes bien, même si tu grignotes un peu par-ci par-là. Mais bon, là tu sais déjà pourquoi tu grignotes, donc tu es presque guérie. Cette putain de confiance en toi que tu n’as pas, fait que tu crois toujours ne pas être à ta place, que tu crois être impertinente. A cause de cette grognasse, tu m’as fait morflé avec tes régimes à la con! Tu m’as même fait lire Dukan! Tu refais un truc pareil (lire Dukan, pas faire le régime, tu n’es pas débile, je le sais) et je fais une allergie à la viande au cas où choper la chiasse à force de te baffrer de protéines ne te suffirait pas !!! « 

En gros, j’ai pris du poids parce que c’était la seule façon pour moi de prendre de la place, d’avoir du poids dans les débats… vas-y, je vais pas te faire le champ lexical entier, tu as compris !

Depuis, j’ai vachement (nan, ne le prends pas pour le champ lexical de la grossitude) avancé, entre thérapie et coaching. J’ai appris que mon corps n’avait pas besoin de quantité importante de nourriture. Donc j’ai fait une sleeve gastrectomy en janvier dernier. Du coup, je semble manger moins, mais je mange autant qu’avant (hé oui, une grosse qui ne mange pas! Cerveau de merde!!!), mais je n’ai plus de place pour le grignotage, et la sensation de satiété arrive plus tôt. Du coup je perds du poids. Du coup j’ai les bras qui ressemblent à une manche à air. Du coup, j’ai changé de taille de sapes.

Mais je reste une grosse connasse ! Une connasse qui a confiance en sa connerie, en plus, tu vois !

Une autre fois, je te raconterai la bêtise des professionnels de santé. Mais là, je veux surtout parler de toi, mon ami, ma coupinaute.

Parmi toi, tu ne te serais jamais douté, surtout si tu me connais depuis longtemps, que je n’avais pas du tout confiance en moi. Tu n’auras jamais deviné ces doutes intérieurs, ces questionnements.

Je te donne des exemples?

Gillian, 6ème. Ce que je la détestais cette poufiasse ! J’aimais passer du temps avec Maud et Sandra. Elles étaient super gentilles, depuis le primaire. Mais manifestement, je ne cadrais pas avec la « personnalité » de Gillian – tronche-de-veau. Du coup, je n’ai pas trop insisté.

En 4ème, j’ai voulu m’intégrer dans un groupe de filles. Du coup, j’ai du faire un pacte avec moi-même: me faire violence. On conseille souvent aux ados d’apprendre à rire d’eux-mêmes. Mais quand rire de soi n’est pas naturel, finalement, on se blesse et on se perd. Car tout chez moi était devenu risible…Et putain, je suis hyper susceptible en vrai: tu sauras! Dis pas qu’on t’a pas dit !

Et puis quand je tombe amoureuse, le fameux syndrome de la bonne copine, si cher à Deb-Jane-DropDeadDiva!  Merde connard! Je ne suis ni ta soeur, ni ton amie, je veux être ta pouffe !!! Tu sais? Celle que tu mdkj nesei^nhguirfd ieûr nzpekdPµ§§MTRZA (désolée, ça a été crypté….). Ca a été valable aussi pour Da Cream. Même en étant éperdument amoureuse de lui à en crever, j’ai eu l’habitude toutes ces années de voir les bombasses défiler dans sa vie. Si bien qu’à aucun instant, je n’aurais pu imaginer qu’il puisse imaginer me  ^jgqd,jt^r$ejeoc,az=zrz ùù’_-éçèej (Oops! encore crypté…). Mais si ça se trouve, il a pu avoir souvent mal au slip à cause de moi (tiens, et là ça ne crypte pas ?). Saura-t-on un jour… Mais pire, si Da Cream avait été le seul, mais non !

Pas plus tard qu’hier, j’ai fait la conne sur FaceBook pur un stupide conseil en droit social… Quand tu n’as pas confiance en toi, tu accumules, tu stockes, tu ne digères pas, tu te fais de la bile, tu te mets la rate en cout-bouillon, tu te fais chier. Et surtout, rien ne va dans ta vie. Alors va voir un prêtre, un rabbi, un imam, un pasteur, un gourou, personne, un coach, un psy. Bref, mais soigne moi cette vilaine maladie, diantre!

Mon ami, ma coupinaute, je veux que tu saches que je suis quelqu’un d’exceptionnel, bourrée de talents dont tu bénéficieras (pas forcément gratuitement, faut pas pousser pépé dans les escaliers non plus).

Je veux que tu saches que je vais t’aimer d’amour, mais que si tu me gaves, je te vomirai aussi (rapport à mon estomac que j’ai plus).

Je veux que tu saches que je suis heureuse de prendre ce nouveau chemin vers moi avec toi si tu le veux bien , promettez-vous de me chérir jusqu’à ce que le web meure.

Parce que comme dirait Saint Augustin (faut que je te culture un peu, tu ne peux pas rester dans cet état d’ignorance, ça fait tâche dans les dîners…) :

« Personne ne peut être connu, sinon par l’amitié. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 
5 Commentaires

Publié par le 6 avril 2011 dans On est deux dans ma tête

 

Étiquettes : , , , , , ,

Drop Dead Diva

Tu connais Drop Dead Diva? Tu connais pas? Mais siiii, la grosse avocate, là!  Elles sont deux dans sa tête?! On veut te faire croire que Deb, mannequin de son état et fiancée a eu un accident de voiture et elle s’est réincarnée en Deb, avocate, et grosse de son état.  Y’a que deux personnes qui le savent : sa meilleure amie (enfin la meilleure amie de Deb) et son ange gardien.

 

 

 

En fait, Drop Dead Diva est l’histoire de toutes les grosses de ce monde. Sauf qu’en dehors de moi, rares sont celles qui sont vraiment brillantes, faut dire les choses comme elles sont. Ça reste l’histoire d’une femme qui semble tout avoir: un boulot enrichissant (et pas que financièrement), des amis et parfois un mec (oui, Tony, l’avocat, elle a été mariée, mais pas longtemps, et y’avait un huissier chelou aussi). Sauf qu’elle rêve d’autre chose: un nouveau corps et le mec de ses rêves.

Mais bon sang! qu’est ce qui l’empêche de dire à son grand brun qu’elle l’aime et qu’elle est la femme de sa vie (sans présomption aucune, of course)? Son p*** d’ange gardien!!! Quand tu as un « ange gardien » qui n’est pas fichu de draguer une bombasse-blondasse conne comme ses pieds, pourquoi penses-tu qu’il t’aiderait à suivre ton propre chemin? (en réalité, on sait que l’ange gardien de Drop Dead Diva sert juste à faire durer la série, parce que sinon, ça finit trop vite….).

Dans la vie, il faut savoir en qui tu mets ta confiance, aussi…

Moi, j’ai décidé d’avoir confiance en moi. J’ai longtemps cru que j’avais confiance en moi. Mes amis aussi d’ailleurs (cf paragraphe précédent…bande de menteurs, va!). Mais au final, on est deux dans ma tête… et dans mon corps.

D’un côté, le plus visible en plus, tu as la grosse, celle qui a de l’aplomb, qui a une vie fort conventionnelle et qui suit son petit bonhomme de chemin.

De l’autre, il y a la PussyCatDoll, amoureuse éperdue, qui a envie de faire mille et une folies (naaan! pas que de son corps, je te vois venir! du tien aussi… hin hin hin! 😉 petit canaillou…)

La question, et je te la pose, est de savoir comment réconcilier les deux, sans continuer à enfler comme Deb (tu verrais le bide qu’elle s’offre dans la nouvelle saison! une vraie Régine!)

Les régimes? Nan ça marche pas, surtout quand on est grosse! (Mauvaise foi quand tu nous tiens…)

Le sport? Ouais, mais ça ne fait pas vraiment maigrir sans hygiène alimentaire (conseil nutrition du jour, manger des kébabs: plat complet, avec légumes, viande, pain: parfait!)

En fait, vu que tout part dans la tête, autant trouver la réponse dans la tête. Avoir confiance en soi.

Je te parle vite fait d’une femme exceptionnelle que j’ai eu la grâce de rencontrer. Un vrai cadeau. Elle s’appelle Élisabeth. Elle est coach en développement personnel (nan, pas charlatan!). Elle est profondément humaine et à l’écoute de l’autre, avec un coeur gros comme le derrière de Fernanda ça. Avec elle, j’ai travaillé à poser la confiance en moi, à faire taire les pseudos anges qui découragent. J’ai découvert sur mon chemin, d’autres femmes très encourageantes (pour les dédicaces, ce sera une autre fois, hein les filles?)

Grâce à l’intervention d’Élisabeth, je serai une vraie diva. Dans ma série à moi, rien ni personne ne m’empêchera pas d’être une PussyCatDoll, d’aimer qui je veux et de faire des folies de mon corps.De devenir qui je veux être.

Aussitôt que je me mets au Pole Dance, je t’envoie les photos, ok? Pour l’heure, j’ai piscine, alors je te laisse fantasmer sur mes formes généreuses…

 

 

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,