RSS

La Méthode Bonobo

10 Juil

Parfois la vie t’envoie des signes. Je suis assez sensibles aux signes …

Quand ton ex d’il y a 15 ans surgit d’outre-tombe, c’est bizarre. Puis quand ton ex de l’année dernière fait pareil, c’est spécial. Quand l’Homme marié te dit la même chose que tes ex, là c’est franchement chelou. Et puis y’a le mec d’Adopte que t’as même oublié son vrai prénom qui en remet une couche : on nage en plein X-Files !!!

Leur point commun : à un moment dans leur vie, je leur ai fait peur.

Mouhahahaaaaahaaa Mouhaaaaaaaa hin hin hin krrkrrrrkrrrrrr roulade avant arrivée jambes écartées !

En couple, je suis pas franchement la fille chiante. Mais je reconnais que je suis flippante.

Suis du genre à ressentir les choses. Oula, je t’ai mal habitué et ton esprit s’en va vers des contrées graveleuses ! Pffff (c’est biiien, je te félicite !). L’histoire c’est que je ressens deux types d’émotions. Les miennes et celles des autres. Façon éponge dégoulinante et « inséchable ». Alors quand je ressens ton amour mon amour, ou ton désir, ça passe encore. Mais ton stress, comment dire … Voilà ce qui se passe :

Tu stresses. Je m’imprègne de ce stress. Donc je stress. Comme je crois que je suis stressée, je deviens stressante. Comme je te stresse, tu stresses. Et comme tu stresses, je m’imprègne de ce stress. Donc je stresse. Et comme je crois que je suis stressée, je deviens stressante. Comme je te stresse, tu stresses.Normalement, même un bulot devrait avoir compris le principe, là.

Sauf que jusqu’à y’a peu de temps, je ne faisais pas vraiment la différence entre les émotions des autres et les miennes. Alors, je provoquais la situation, la discussion qui ferait tout capoter, de telle sorte à fuir lâchement. Quoi, j’assume hein !!! Quand tu n’as pas de vrai reproche à faire (bon, on a déjà dit que « t’as une petite bite et tu sais pas t’en servir », ça se disait pas, même si ça devrait être cause d’excommunion !), faut bien trouver une manière de sauver ses plumes. Comme on dit chez moi, « quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage. » Et puis de toute façon comme on est stressés tous les deux …

Donc voilà. Quand je suis borderline, c’est parce que TOI tu es stressé. Parce que quand je suis stressée toute seule, je me cache dans un coin, je me fais toute petite, j’essaie de chercher la fraîcheur du silence et de la solitude. Quand j’éponge ton stress, j’essaie de te fuir, et je deviens ingérable. Ouala oualaaa ….

Pour ceux qui ont pénétré euh … ma vie, (enfin t’y as compris, hein), y’a bien la méthode Bonobo pour calmer le jeu. Il s’agit de prendre ou de se faire prendre (on n’est pas sectaire chez moi, tant qu’il y a prise …) fermement (genre, pas comme dans les films érotique de M6). C’est efficace pourquoi : parce que ça fait plaisiiiiir, et puis, une petite giclée … d’ocytocine ça sert à resserrer les liens. Une tite réconciliation sur la table de la cuisine, le stress retombe et la communication peut être restaurée. CQFD. Ne dis pas merci à Tata, je sais que tu savais déjà.

Brrraaaaak

Et puis pour me draguer (car la question m’a été posée), sois juste toi-même, évite les plans « fuis moi toussa », parce que ça me stresse et tu as compris que quand je stresse, c’est pas bon pour ton karma. Fais simple et original : sois toi-même. Parce que c’est ça qui me fait craquer. Ton côté un peu gogol, quand tu fais semblant d’être sûr de toi alors que tes cojones font les castagnettes, ton humour de baltringue. J’aime aussi quand tu fermes ta gueule : figure-toi que ce sont les moments où je te ressens le mieux. Dis moi juste que tu m’aimes … avant qu’il ne soit trop tard.

Allez les gars, je vous ai tous aimés.

Parce que tu me voulais et personne d’autre

Parce que tu étais un pauvre petit puceau arrogant

Parce que tu avais un rhume des foins

Parce que tu semblais si sûr de toi en rentrant dans l’amphi alors que tu es super timide

Parce que Déclaration de Cartier

Parce que tu es la douceur incarnée dans un regard bleu saphir

Parce que tu es l’amant du siècle, bordel de merde !

Parce que tu es pudique.

Parce que c’est toi. Parce que c’est moi. Et que c’était le moment.

Ne regrette rien ….

Surtout si la méthode bonobo n’a pas fonctionné …

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

13 réponses à “La Méthode Bonobo

  1. Jordane

    10 juillet 2013 at 13:53

    Méthode bonobo ? Tu te plus compte que le reste de la population de tes émotions c’est çà que t’es entrain de dire ?

     
    • lagrossefernanda

      10 juillet 2013 at 14:03

      Je parle en couple patate ! Je réponds ça parce que je pige rien à ton commentaire.
      Tu en es tellement ému que tu as oublié la moitié des mots. Ptdr.

      Allez. On la refait moins crispé

       
  2. Jordane

    10 juillet 2013 at 14:05

    Méthode bonobo ? Tu as plus conscience de tes émotions que le reste de la population c’est çà que t’es entrain de dire ?

     
    • lagrossefernanda

      10 juillet 2013 at 14:10

      La méthode bonobo c’est pour la gestion des conflits dans le couple.
      Quant aux émotions et autres intuitions, je pense qu’on est un sacré paquet dans ce cas là. Mais c’est assez chelou d’admettre qu’on interagit de façon réellement animale, genre à l’odeur et que la raison intervient en second plan en terme de régulation des relations …

       
  3. Epsilon

    10 juillet 2013 at 16:02

    Ma chère Fernanda,
    En matière de couple, si tu voisle sexe (appelons un chat un chat) comme le médicament ultime, moi j’ai une méthode plus radicale :morpheus m’a appris à éviter le stress comme néo évite les balles dans matrix.
    Plus sérieusement, je suis imperméable au stress, c’est sans doute l’expression d’un gène recessif rare que mes parents n’avaient pas conscience d’avoir.
    Euh, pourquoi je te raconte ça ???
    Ah oui, pour te prouver que ton système à une faille.
    Passe une bonne journée. Kiss miss.

     
    • lagrossefernanda

      10 juillet 2013 at 16:08

      En couple avec toi, pas de méthode Bonobo possible ?! Ennuyeux ….

       
  4. PureNrgy

    11 juillet 2013 at 20:51

    Hello Fernanda,
    Je rentre à l’instant, j’ai lu un peu ton blog dans le bus et j »adore ton style cru et décalé. Tu es authentique en te mettant à nu (et tes émotions) Et c’est rafraichissant!

    Je suis assez empathique, mais j’ai appris à laisser l’émotion passer. Au début je croyais que les refoulais et du coup elles éclataient de plus belles plus tard. Ensuite j’ai compris qu’il fallait les sentir et puis les laisser passer. Comme j’ai écrit :
    « L’émotion devrait être exprimée dès lors qu’elle est ressentie. Si vous pleurez, vous pleurez ; et si l’envie vous prend de rire, riez bon sang ! Exprimez vos émotions au lieu de les refouler ou encore de vous y identifier. D’autant que si certaines personnes peuvent accumuler une baignoire d’émotions, d’autres devront se contenter d’un verre à goutte, mais dans un cas comme dans l’autre, tout contenant a ses limites ! Essayez de vous balader avec une baignoire pleine d’eau sur le dos, vous devriez continuellement contrôler vos mouvements pour éviter tout débordement, alors que la solution serait de plonger votre main dans l’eau et de tirer le bouchon…  »

    Peut-être cela t’inspirera : )

    Sinon, vive la méthode bonobo 😉 Rien de tel pour éliminer les tensions à dose d’hormones.
    Évidemment, le mieux c’est encore de rester cool. Je suis une emmerdeuse, quand on me disait avant « tu m’énerves, tu me stresses, tu… » Je répondais toujours « C ‘est toi qui te… » Parce que c’est vrai, les sentiments de l’autre lui appartiennent. On peut les ressentir parce qu’ils vibrent d’énergie comme tout ce qui existe, mais on peut les s’en détacher comme des nuages qui passent dans le ciel.

    Depuis que j’ai découvert la sérénité, tout coule comme l’eau d’une rivière 🙂
    Bon, ça veut dire aussi moins de bonobo… Hum ça a l’air ennuyeux ainsi, tu vas me dire 😉

     
    • lagrossefernanda

      11 juillet 2013 at 22:11

      Rhoooo Heloïse ! Merci pour ce super commentaire !
      Je partage ton avis. J’ai encore du mal à ne pas refouler mes émotions. Une mauvaise éducation … mais je commence à faire de mon hyperémotivité un atout.
      J’aime beaucoup l’image de la baignoire, elle me parle bien 🙂

      Pour le couple, j’ai appris à ne pas utiliser le « tu ». Je suis seule responsable de mes ressentis.

      Moins de bonobo, quelle tristesse …
      Allez, demain une petite dispute au sujet des Chocapic !;)

      A bientôt !

       
      • PureNrgy

        19 juillet 2013 at 16:28

        Hey Fernanda,

        C’est bien dit: faire de mon hyperémotivité un atout. 🙂
        J’ai aussi du apprendre à parler en je et à arrêter avec le « tu m’agaces », « tu me stresses »…

        LOL il y a de toute façon toujours d’autres bonnes excuses 😉
        Bise, bon weekend

         
      • lagrossefernanda

        19 juillet 2013 at 17:33

        Ils aiment bien les chieuses, quoi qu’ils disent

         
      • PureNrgy

        23 juillet 2013 at 11:04

        Oh le mien, je ne sais pas… mais on n’est pas du genre prise-de-tête non plus 😉

         
      • lagrossefernanda

        23 juillet 2013 at 11:15

        Garde le dans un coffre !

         
      • PureNrgy

        24 juillet 2013 at 17:28

        Lol, oui 😉 Parfois, je me dis qu’en effet j’ai beaucoup de chance.
        Mais la réalité, c’est qu’on choisit d’être comme ça.

         

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :