RSS

L’apéro de 18h30

21 Fév

Après une dure journée, il n’est pas trop tôt pour se mettre de bonne humeur. Bon. Ok. J’avoue, ça va se boire jusqu’à 21h. Je parle de l’unique verre de vin que je m’octroie. 

Parce que Mme Ingalls, elle, parfois, elle carbure déjà à sa seconde pression en bouteille (ouais, ça me fait rire de dire ça. Aujourd’hui tout me fait rire).

Et heureusement, car, vive l’alcool. Vraiment, il n’y a qu’en étant grammée, même légèrement, que tu peux entendre certaines choses. 

Un matin (ha merde hein, c’était le café ! bon, tu comprendras qu’au téléphone, j’ai souvent un truc à boire !), Mme Ingalls tient absolument à me faire partager son dernier rêve. Depuis quelques jours, nous jouions aux premières années de psy.

Et voilà la confidence de la dame

« Fernanda, tu sais pas quoi ? »

« Non … »

« Hier, j’ai rêvé que je décongelais un homard. Et pour ça, je me le mettais dans le cul »

 

 

 

Piou piou piou …

Non, je t’assure, on n’est pas préparé à tout dans la vie. Vraiment. Des jours comme celui-ci, tu as beau cherché dans l’Histoire de l’Humanité, tu ne trouves pas la réponse, l’attitude adéquate.   Je pense que si j’avais fouillé le sujet (pardon, c’était trop facile, mais je ne parle pas de fouiller l’anus de Mme Ingalls, Charles s’en charge …), j’aurais peut être pu élaborer une nouvelle théorie, ouvrir un nouveau courant en psycho. Non parce que quand même !! LA DAME A REVE QU’ELLE DECONGELAIT UN HOMARD DANS SON CUL!!! Je veux dire, même Google n’en a jamais entendu parler (ça va changer aujourd’hui : toi ami perturbé qui vient de loin, désolée, j’ai pas la réponse).
Alors oui. Françoise Dolto a bien publié « le Complexe du homard ». Une histoire d’adolescence et de carapace. Mais je ne
me souviens pas d’un chapitre sur la décongélation anale …

Tu comprendras mieux pourquoi je bois. Je cherche la vérité et l’oubli. Je cherche les Men in black dans l’alcool !

La prochaine fois, je te raconterai nos sessions philo : pas triste non plus … 

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le 21 février 2013 dans Grosso Modo ...

 

Étiquettes : , , ,

2 réponses à “L’apéro de 18h30

  1. Fce2

    21 février 2013 at 20:41

    Et Mme Ingalls, elle tourne à quoi ????
    Nan parce que j’ai beau chercher dans mes rêves les plus pervers, le coup du homard… (dans le cul je veux dire ^^)

    Perso j’ai déjà eu droit à un cours magistral sur les sex-toys, au petit-déjeuner, par ma voisine de palier (quand tu vois le morceau tu t’étonnes plus de rien ^^) mais le coup du homard… je vais voir si je trouve quelque chose chez St Freude et je reviens traduire pour Mme Ingalls.

     
    • lagrossefernanda

      22 février 2013 at 16:28

      Elle tourne à la Hogarden, et à l’air de la campagne et au burn out maternel
      Ouais chercge. Ci ça se trouve, y’a un putain de secret sur l’univers

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :