RSS

Les contes de fée c’est pour les pédés

16 Déc

Ouais moi aussi je fais du Dark Gally avec des titres qui n’ont rien à voir avec le contenu de l’article.

Quoique …

Tu vois Arsinöe et Gally ont eu la bonne idée cette année d’illustrer leur blog avec des photos de batraciens. Encore deux vilaines qui en veulent à ma dignité, tu vois … Parce que moi, les batraciens, quand je les vois, ou quand je les entends, il peut m’arriver les pires trucs !

Aux Antilles, on utilise les crapauds pour faire de la sorcellerie. Je peux comprendre, t’as vu comment c’est moche ce truc … Et mes parents m’avaient offert un guide touristique de l’île (ben comme ça, tu connais chez toi sans sortir de ta chambre … ) où ils en parlaient. Je suis restée des heures à regarder cette bête immonde. Et un jour je l’ai vue en vrai sur le terrain de tennis, près de chez moi. Depuis, je hais le sport. Tu t’imagines, tu perds ta balle,  et tu fais pas gaffe, tu ramasses ce matin jaune dégueulasse à la place ? Nan, y’a que moi qui imagine ?

En période de pluie, il y en avait plein qui remontait de la cave. Rontudju comme dirait Dj Spiderman ! Les pires moments c’étaient quand les lumières du couloir étaient en panne. Pire, tu descends les escaliers, tu remontent les escaliers pour enfin atteindre l’interrupteur. Sauf que ces trucs se logent … dans les escaliers. Les électriciens sont sadiques.

Mon école était située en hauteur, dans un lieu frais. Lors des périodes de pluie, il y avait des tonnes de crapauds pas beaux dans les jardins. Et non, je ne parle pas des mecs, même si leur gueule de boutonneux laisse porter à confusion. Combien de fois je me suis mise à courir de façon intempestive en hurlant à la vue des ces glurpoobsberk !

Naturellement, toutes mes amies savent que je suis visuellement allergique à ces trucs. Un jour, nous partîmes déjeuner au snack près du Cora (fais péter le passé simple, ‘spèce d’idiote : après tu vas galérer comme une gueuse pour la concordance des temps). Il faisait beau et chaud, les Antilles en même temps, tu vois. Sur le parking, l’une d’entre elles me dit: « Attention! un crapaud ». Prenant mon courage à deux pieds, je bondis et fuis la Bête. Puis je me fis la réflexion que par 33°C, sur un parking, le monstre devait être bien desséché et inoffensif … trop tard. J’étais déjà en jupe, sur le capot d’un 4×4 qui n’appartenait pas à mon père. BANDE DE CONNASSES !

Quelques années plus tard, un soir de Saint Sylvestre, stilettos démesurés et robe fourreau longue (ben quoi ?), je me faisais draguer par un putain de beau gosse près d’un champ de cannes, quand j’entendis le beuglement de la bête. Je te jure, ça beugle … même on dirait que çà vomit. Bref, Usain Bolt à côté, fait ses premiers pas. Je chopai quand même (ben ouais, tu mets un passé simple, même en parlant mal …)

Plus tard, je fus invitée à une soirée chez Nanou. J’avais un peu l’intention de le choper pour tout dire. Bon, peine perdue de toute façon : ce mec n’a pas de goût. Enfin, sa nouvelle femme l’a pris en pitié, heureusement, car je ne sais pas ce qu’on aurait fait de cet enfant. Il était quand même mal barré dans la vie avant moi nous elle. Au passage, je te souhaite un très heureux anniversaire mon Nanou adoré: change rien, sauf tes fringues. Je t’aime ! Revenons à nos batraciens. Chez sa mère, il y avait des toutes petites grenouilles transparentes, aux yeux noirs, typiques de chez nous. J’ai passé la soirée à les regarder. L’une d’entre elles a voulu m’attaquer. Putain que ça saute haut !!! Putain que je cours vite quand je veux !

Enfin, un jour, seule dans mon appart d’étudiante, une envie de thé chaud, à la cannelle et à l’orange. Je mis l’eau à bouillir dans le micro ondes, en tournant le dos à la télé. J’avais supprimé le son, je pense que je devais réviser un cours … En retournant vers le canapé, mes yeux se fixèrent sur le petit écran. Misère ! un crapaud en gros plan, gonflant des trucs pour faire peur à un prédateur. Mais bordel, j’ai peur mais le prédateur c’est le crapaud !!! D’effroi, je lâchai le mug d’eau bouillante sur mon pied. Tu vois ! tu vois ! C’est lui le méchant qui me veut du mal !

Bref, j’ai fait des thérapies, et malgré ça, on ne sait toujours pas pourquoi ce machin me fait autant peur. Alors, aujourd’hui, je suis quand même un peu capable de regarder les petites grenouilles vertes mais pas trop longtemps. Mais les crapauds, nan. Berk.

Tout ça pour te dire que l’enculé qui écrit que le crapaud se transforme en beau gosse si tu l’embrasses , ben il ne m’aura pas ! Charming, si on t’a jeté un sort, sache que jamais, au grand jamais, je ne t’embrasserai. Tu resteras toujours un vilain crapaud. T’avais qu’à pas faire chier la sorcière. Même si elle est vilaine, un cunni, ça fait toujours plaisir. Maintenant, tu n’as plus qu’à croupir dans la mare avec tes congénères, parce que c’est sûr, plutôt le célibat qu’un baiser. BEEEEEEEEEERK !

(en fait, je me rends compte que mon titre n’est pas si à côté de le plaque que ça. J’avoue, « pédé » c’est pour la rime et je suis nulle en poésie. Faut vraiment que je rencontre un psy expert en contes et légendes … j’ai des problèmes. De gros problèmes)

Publicités
 
9 Commentaires

Publié par le 16 décembre 2012 dans On est deux dans ma tête

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

9 réponses à “Les contes de fée c’est pour les pédés

  1. Arsinoé la Crapaude

    16 décembre 2012 at 12:35

    MOUAH HA HA HA HA !!! Coâ coâ coâ !!!

     
  2. DarkGally

    16 décembre 2012 at 14:26

    J’adore les batraciens, je faisais même des câlins aux têtards te dire !

    Merci pour le clin d’oeil ^^

     
    • lagrossefernanda

      16 décembre 2012 at 17:44

      Et tu t’étonnes d’avoir des galères aujourd’hui ?! Voilà !
      Ils le disent dans « Once upon a time » (ma nouvelle série que je kiffe ) : quand tu joues avec la sorcellerie, tu paies le prix !
      On embrasse paaaaas ces trucs là pauvresse ! Va nettoyer ton karma !!!

       
  3. coet

    16 décembre 2012 at 14:35

    Ben tu vois, les crapauds là bas je les entendais parce que j’avais au bout de mon parking un gros passage d’eau (pas loin du Cora dont tu parles si je situe bien c’est celui de Cluny avec son snack Elizé à côté, donc mon mien où je faisais mes courses… après j’peux me gourer) ; bref je les ai entendu plein de fois mais je les ai jamais vus. Et t’as raison, ça fait un bruit très beurk. Et je suis sûre que jamais ces trucs là se transformeront en bogoss.

     
    • lagrossefernanda

      16 décembre 2012 at 17:42

      Mais c’est le même parking ! ho mon Dieu ! ho mon Dieu !
      rhaaa ! tu verais ma tronche en te lisant … les souvenirs remontent …

       
  4. Gwenaelle Guyot

    4 mai 2014 at 17:11

    mais lol…t’as fumé quoi?? gros gros fou rire en te lisant. Merci, c’est bon! encore!!! je t’aime!
    (ceci n’est pas une provocation sexuelle….)

     
    • lagrossefernanda

      4 mai 2014 at 17:15

      Moi c’est quand Mo et toi vous précisez « ceci n’est pas une provocation sexuelle » que je rigole!
      Bisous

       
  5. Gwenaelle Guyot

    4 mai 2014 at 17:12

    remarque.. ya des gens chelous sur ta page.. yen a un qui s’appelle coït.. ah nan Coet… mdr

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :