RSS

La Chambre des Garçons.

05 Juin

Bon …

Suis malheureuse comme les pierres. D’ailleurs, quand tu en verras une la prochaine fois, pense à moi et ne l’écrase pas de tout ton poids.

J’ai divorcé.

J’ai rencontré des gens.

J’ai rencontré quelqu’un.

Un quadra super sexy. Une dégaine juvénile et gracieuse. Un cul littéralement obscène. Je me rends compte doucement que ce sera l’histoire d’un non lieu. Mais ce n’est pas ça qui me rend malheureuse, non. Il paraît qu’on ne rencontre pas les gens par hasard. C’est la première fois que j’ai l’impression de ne rien donner mais de tout recevoir.

Paradoxal quand tu vois que le mec n’est même pas fichu de répondre à un putain de SMS … En même temps, les gens dans la com’ sont bien les pires communicants … (j’aime les points de suspension, c’est comme si je pestais, tu vois. Niveau 1 du mépris.)

Pourtant, quand on lit l’histoire de l’extérieur, j’ai pas mal donné. J’ai fait la roue à en choper des crampes aux plumes. J’ai béni Bouygues parce que les SMS sont gratos. Je me suis soulée aux Mojitos. J’ai tenté, sans grand succès, d’être brillante et sexy. Non, tu fais bien de le noter, je ne lui ai donné ni mes fesses, ni mêmes mes lèvres. Pourtant, j’en aurais bien goûté du cigare russe avec le café … (là c’est pas le mépris, c’est un soupir de chaudasse frustrée.)

Et lui de son côté. Ben rien. En dehors de deux Mojitos, de l’essence pour me ramener chez moi. Rien. Parce que c’est clair que ce n’est pas à cause de moi que SFR bugge chez lui.

Hé bien, tu vas comprendre comment en ne faisant RIEN, il m’a beaucoup donné.

La semaine dernière, j’ai fêté mes 33 ans. 33 c’est rigolo, c’est comme quand tu vas chez le doc: « Dites 33 ! » Ben ce fut bien merdique comme anniversaire vois-tu … Comme les 7 derniers que j’ai « fêtés ». Mais là, avec le divorce, j’aurais voulu être entourée de mes copines des îles et de ma Feuille d’érable. J’étais entourée de mes enfants, mais comme c’est ainsi tous les jours que Dieu fait, ben voilà quoi … J’avais envie de me retrouver femme, de faire une chouille d’enfer comme avant, de m’ouvrir aux miens et de les chérir. Que nenni … Et pire dans tout ça, j’ai eu la connerie d’attendre toute la journée un putain de SMS. Avouons, j’ai fini la journée en larmes. A cause de ce putain de petit SMS de merde, je me suis sentie comme une enfant de 4 ans abandonnée dans un immense centre commercial dans un pays étranger.

Je ne suis pas du genre à accuser les autres de mes états d’âme. C’était un cadeau pourri que ces larmes, mais un cadeau quand même. On ne fera pas plus nul que le « ben désolé pour ton anniversaire » qui a suivi, le dimanche soir suivant. C’est le genre de truc, pour faire passer la pilule et ne pas voler dans les plumes de mon interlocuteur, je l’imagine en trisomique: ça m’adoucit le cœur et j’esquisse un sourire débile. Parce que c’est plein d’amour un trisomique.

Revenons à mon mall. Quand tu te sens perdue, tu cherches des repères. Et bien, je me sentais perdue sans mes sœurs et j’ai voulu croire que SexyQuadra (ouais, pas mieux, et la flemme de chercher. D’façon, il n’a pas l’intention de devenir un personnage récurrent, alors …) serait un « re-père » . Tadaaa, langage des oiseaux toussa toussa ! C’était mon repère, lui, aurait peut être envie d’être là, même par SMS. Et il deviendrait peut être mon repaire. Mouhaha, pleure un coup, tu pisseras moins. On n’a jamais vu ça dans ta vie, Fernanda. LE cadeau de folie que ça aurait été. En même temps, j’avoue, je crois encore au Père Noël (d’où le fait probablement que je ne reçoive jamais de cadeaux … C’est une hypothèse) .

La semaine a passé. Il fût un temps où je célébrais mon anniversaire sur une semaine: l’Heureux Octave où Je vins au monde. Putain de bordel de merde … J’ai passé ma semaine, oui j’avoue à me demander où ce connard, bâtard de sa race, enculé de sa mère, charmant monsieur était passé, tandis que des litres de bière et de whisky se la coulaient douce dans ses veines à Dublin. Que Dieu le bénisse: il a célébré mes 33 ans avec une grande classe. J’adore. Finalement, j’adore.

Pendant ce temps-là, je me fendais de SMS que je voulais spirituels. Nanou te dira que je suis forte à ce jeu-là quand j’ai du temps à perdre. Mes copines, ses meilleures amies, vraiment, lui ont trouvé des excuses de folies. Rien que pour elles, il faudrait qu’on sorte ensemble, parce que je n’ai jamais trouvé meilleures avocates pour trouduc qu’elles. Et puis au bout d’un moment, quand tu ne sais pas (ha oui, je ne t’ai pas dit! ) que le mec est hors du territoire, tu imagines qu’il est dans un coma éthylique, seul, dans un hôpital sordide, en service psychiatrique !

Et puis joie, oui joie, d’avoir un message à son retour. Joie profonde, apaisement. Et espoir que le malotru réparerait l’affront de mes 33 ans. Que nenni ! Rustre un jour, rustre toujours .. (mépris niveau 1)

Parce que oui, naturellement, j’ai lancé une perche. Quand tu tiens à manger du poisson, tu restes jusqu’à en ferrer un, vois-tu.  » Votre correspondant n’en a rien à cirer de votre existence, lis entre les lignes cocotte,  tu y verras du blanc !  »

Et donc, une semaine après, j’ai remis ça: Fernanda – femme fontaine (oculaire la fontaine). Bon se prendre un vent par les températures qu’il fait, c’est pas grave en soi. Ça rafraichit après les multiples sollicitations scabreuses qui me foirent mes petites culottes. Non, ce n’est pas ça qui m’a fait pleurer.

Disons que ça m’a enfin renvoyé à une souffrance qui n’était pas guérie.
Quand j’étais petite, je refusais d’aller chez ma grand-mère. J’y allais quand même, « ce n’est pas toi qui commande ». J’y allais avec l’espoir d’aller dans le verger, l’espoir de tailler les rosiers avec mon grand-père, l’espoir de me déguiser et me maquiller avec ma grand-mère, l’espoir de jouer avec Sarah, l’espoir d’aller me promener et jouer au Tac-o-Tac avec Mamie. Et comme chaque mercredi et chaque dimanche jusqu’à mes 12 ans, je finissais enfermée dans une chambre. « La chambre des garçons ». Pourtant, il n’y avait qu’un grand lit dans un grand … bordel. J’y ai appris plein de choses. A lire notamment. A 3ans 1/2 ! Les BD pornos, c’est assez pratiques pour l’apprentissage. Je me souviens encore de l’histoire de la dame qui se fait courser dans un escalier. Le monsieur essaie de lui mettre la main sous la jupe mais elle ne veut pas. Mais alors pourquoi arrivés dans la chambre, elle finit avec le machin du monsieur dans sa bouche ? Pas compris. Il y avait aussi l’histoire de la femme qui devait sauver l’Humanité des zombies. Et pour ça, elle mettait des os humains dans sa foufoune. Ben quand tu as 5 ans, tu te dis que ça peut être bien de sauver l’Humanité toi aussi… J’ai essayé avec une grosse pile. Premier orgasme.

Tout ça pour te dire que chaque rencontre est pour moi source d’espoir. Non que je me fasse réellement des films. Mais si je n’espérais pas, je resterais enfermée dans « la chambre des garçons ». Parfois, c’est mon entourage qui m’enferme, en y amenant le bordel de sa vie, sans penser à m’en sortir et à me faire partager ses joies et ses délires. Là, SexyQuadra m’a renvoyé dans « la chambre des garçons ». La dure sensation d’être inintéressante à souhait. C’est bizarre, à notre première rencontre, il avait eu cette question surprenante: « t’es tu déjà sentie aimée?  » Ben non. Je ne suis pas de celles qu’on aime, mais de celles qu’on baise, mon Tsar … Si tu avais su …

Alors je pleure. Enfin, je pleure. Je pleure parce que je me rebelle. Non. NON NON NON NON NON ! Alors oui c’est vrai, cette fois-ci, je ne me suis pas vautrée dans les bras du premier venu, empressé à me courser dans les escaliers pour me mettre des choses dans la bouche et ailleurs, je ne me suis pas bourré la gueule non plus. Mais j’ai mangé n’importe quoi et n’importe comment. 3kgs en une semaine. Il y a tellement de bordel dans « la chambre des garçons ».

Tout ça pour te dire que je pense avoir bien compris qu’avec SexyQuadra, c’est juste mort. N’empêche que grâce à sa désinvolture, il m’aura offert l’un des plus beaux cadeaux qu’il soit.

Merci Nicolas (tu aurais pu être mon Nicolas B., tiens …point de suspension « je délire encore un peu en espérant un truc pas possible). Vraiment merci. Mais moi je cherche ce mec là, celui qui me dira ça :

On ne laisse pas Bebe dans un coin

Bisous

Édit : il date cet article. De fin mai. Mais à l’heure des guerisond, je veux te mettre à l’aise avant le prochain article

Publicités
 
 

Étiquettes : , , , , , , , ,

2 réponses à “La Chambre des Garçons.

  1. lagrossefernanda

    8 août 2013 at 11:53

    Je savais que tu réagirais …

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :