RSS

Vacances de merde …

23 Août

Non je n’aime pas les vacances.

Je hais les vacances.

Je chie sur les vacances.

Les vacances ça me soûle. Sévère.

Surtout que les vacances, ça fait 5 ans que je n’en ai pas prises, et que j’aimerais bien en prendre. En fait, ce sont les vacances qui ne m’aiment pas … Connasses.

Et puis pendant les vacances, y’en a qui bossent, merde !

Oui, je bosse pendant les vacances. Et même pendant le reste de l’année. Je ne te l’ai pas dit, mais je suis travailleur libéral. Donc pas libre de faire ce que je veux quand je veux. Je suis une pute qui supplie d’autres salopes à longueur d’années de bien vouloir accepter que je m’occupe de leur bien-être professionnel. Et comme toute pute qui se respecte, je me dois de tapiner jour et nuit au téléphone, sur les réseaux sociaux et en live. Oui, la pute des années 2000 est une pute 2.0.

Au début, j’avais grand mal à m’organiser. Et puis je suis tombée sur un excellent article sur le site Maman Travaille (le retrouve plus, c’est ballot, ça t’aurait aidé ….) Et j’avoue que depuis, je me fixe des horaires de travail. Je bosse de 10h à 17h30. Et je t’emmerde.

Alors pourquoi je t’emmerde. Ce n’est pas parce que toi tu vas à ton petit travail de merde tous les jours, à heures fixes qu’il faut te permettre de croire que je me branle toute la journée chez moi. Même si ça m’arrive. Sauf que moi, je n’ai pas peur de me faire surprendre par le patron et c’est ça qui t’emmerde.

En plus d’être travailleur libéral/branleuse pro, je suis maman. Alors Jambonneau, il est à la crèche de 9h à 18h. C’est fixé par contrat. Ça ne dérange PERSONNE à la crèche de proposer une telle amplitude horaire pour des gamins de 4 mois à 3 ans. Te rends compte ! Des mini-humains qui passent plus de 9 heures en collectivité. « Mère indigne ! Tu déconnes quand même ! Tu fous rien chez toi de la journée et en plus tu laisses ton bébé aussi longtemps en collectivité. »

C’est ce que tu devrais me dire, toi, Directrice de CLAE ou de centre aéré, pauvre fonctionnaire municipal dont l’activité s’arrête avant l’heure s’il n’y a plus de gamins. Parce que tous les soirs de l’année, vacances comprises, tu me fais littéralement CHIER, je dis bien CHIER, avec tes remarques à la con, sur mon gamin de 4 ans que je laisse en collectivité jusqu’à 17h45 -18h !!!

Mais tu es qui pour me faire la morale ? Tu es qui pour juger ? Déjà, pendant l’année scolaire, occupe-toi d’organiser un temps de CLAE avec un vrai projet éducatif et les gosses se feront moins chier. Au lieu de ça, tu préfères rester le cul vissé à ta chaise à regarder l’heure qui passe et à faire des commentaires à 2 francs, en cultivant ton obésité.  Perso, je préfère que mon gamin de 4 ans reste au CLAE avec des enfants de son âge (voire même plus tard en étude surveillée, si ça se fait encore), plutôt que de le voir collé devant Gulli dès qu’il rentre à la maison. Parce que, qui dit CLAE devrait dire loisirs. Profiter de ses amis, apprendre des jeux nouveaux, améliorer ses compétences booster sa créativité. Effectivement, quand je le retrouve prostré sur un tapis de jeu, « pour se calmer » ou à faire rouler des petites voitures sans roue, il vaut mieux le faire baby sitter par Gulli, t’as raison …

Mes petits connaissent ce rythme depuis la prime enfance. Ils ont l’habitude d’être les derniers. Ils ne se sentent pas abandonnés, parce qu’en crèche, ils sont entourés de nounous aimantes, qui malgré leur longue journée, t’accueillent avec le sourire, te font les transmissions et continuent à jouer avec le petit, même s’il est dans les bras de son parent. Alors, même si ça te choque, mon aîné ne se sent pas abandonné quand il part parmi les derniers. Ce n’est pas en me le répétant tous les soirs que je pourrai venir le chercher plus tôt, parce que mon mac’ (le banquier), il attend ses sous à la fin du mois. Ce que tu fais, c’est de la projection. Tu projettes sur mon fils les angoisses des autres enfants, tu projettes sur mon fils ton désir de quitter ton taff avant 18h30 ! A tel point que lorsque mon gosse fait une scène car il ne veut pas quitter le centre, j’ai envie de te rire au nez et de faire la danse de la victoire.

Ce que tu fais, c’est mal. C’est de la culpabilisation. Parce que c’est bien connu, on veut le pire pour nos enfants. On a envie d’en faire des déséquilibrés. Histoire de donner du boulot aux psys, parce que par conscience professionnelle, je sais qu’ils ont du mal à trouver des temps pleins de nos jours. On ne l’es aime pas et puis on n’a aucun respect envers ton travail, aucune reconnaissance de proposer des activités à nos petits pendant les vacances.

Je vais te dire, quand j’étais petite, ma mère me refusait les activités en collectivités. Je passais mes vacances, toutes mes vacance,s enfermée dans une chambre, puis plus grande, dans un appartement. Les choses n’ont guère changé. En CE1,  j’ai écrit ma première nouvelle. Le thème imposé: « Racontez nous vos vacances ». Ben, j’aurais eu du mal … J’ai écrit ma première fiction. Tout le monde a adoré. Et je pleurais de ne pouvoir qu’imaginer les vacances.

Et c’est ce souvenir douloureux de mon premier succès littéraire qui me pousse à te dire ceci.

Au lieu de ne penser qu’à ton bout de gras, en culpabilisant les parents sur des broutilles, mène plutôt de vrais combats. Par exemple, une meilleure adéquation des temps de travail dans le respect des rythmes familiaux. Puisque ça te tient tant à cœur. Dans mon prochain article, je te filerai les références d’un bouquin à lire d’urgence.

Et puis, fais ton job. Distrais les gosses. Comme les aides éducatrices en crèche. Comme les assistantes maternelles. N’oublie pas de faire grève à la rentrée. N’espère surtout pas mon soutien, vu que je ne peux pas compter sur le tien (faut pas charrier, non plus …). Mais surtout ferme ta gueule et laisse moi éduquer mes gosses comme je veux et gérer mon temps comme je peux.

Je te prie, Madame la Directrice de CLAE/Centre aéré, de bien vouloir croire en l’expression de mes sentiments les meilleurs, malgré tout.

Publicités
 
5 Commentaires

Publié par le 23 août 2011 dans Grosso Modo ...

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

5 réponses à “Vacances de merde …

  1. Ti-Coco en cavale

    23 août 2011 at 15:26

    Je dois avouer que moi aussi je déteste les vacances…..au fait je sais pas trop c’est quoi non plus…..j’ai pas de gosses mais je m’occupe des pauvres et démunis…..ils n’ont pas de vacances eux non plus….et depuis que ta mère con c’est poussé de la maison et bien je déteste les week ends….alors je fais quoi…je tafe……on est tous des fous !!!

     
  2. sabine

    25 août 2011 at 07:35

    La culpabilisation, c’est le MAL. Moi aussi j’en ai ras le bol d’entendre « mais tu travailles avec quatre enfants? » ou « ça leur fait de longues journées avec la cantine ». Alors qu’au pire des cas, je le récupère à 18 heures! Alors que j’ai mis en place une organisation de DINGUE pour faire une partie de mon boulot en télétravail et ainsi être dispo quand ils rentrent de l’école.
    Bref, ton billet est très juste. Et moi aussi je les emmerde!

     
    • lagrossefernanda

      25 août 2011 at 09:20

      Et encore, nous c’est parce que nous travaillons.
      Je pense aux enfants chez qui l’ambiance est dangereuse (parents malades mentaux, violents …). Plus il reste longtemps hors de la maison ET encadré, mieux c’est.
      Je pense aux enfants dont le repas de la cantine sera le seul vrai repas.
      Le CLAE comme le centre de loisirs sont des lieux de PASSAGE. Donc les animatrices sont moins bien amenées à connaître l’enfant et son environnement familial. Encore la maîtresse d’école, l’assistante maternelle, je crois que le dialogue peut s’instaurer. Mais il y a des limites à tout et comme j’ai dit 5 ans sans prendre de vacances faut pas me chercher !

      En tout cas, bienvenue chez moi !

       
  3. Dahiya Djelouah

    25 août 2011 at 21:24

    Eh bien là je dis « chapeau et bravo » pour la franchise de ces propos…..j’aime pour les
    V.A.C.A.N.C.E.S. besoin pas besoin de changement :

    – Vive la vie que l’on choisit – vrais choix
    – Assume tes actions, atteind tes « objectifs perso. »
    – Craind pas de faire différemment du « lot » – puisque ça te convient
    – Aime ce que tu fais « fais le bien »
    – Ne critique pas autrui de ces choix (quand il l’a le choix – plutôt l’embarras)
    – Culpabilise pas d’avoir par moment ta couche de connerie (le 3ème degré est irrécupérable – on n’a de la marge)
    – Equilibre et épanouissement personnel
    – Sincère et solidaire sans stratégie aucune (sans rien attendre en retour)
    soit vraie(ai), ne triche pas.

    « CAR LES CONS SI ON LES ENVOYAI SUR ORBITES ILS N’AURAIENT PAS FINIT DE TOURNER » (M. AUDIARD)

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :