RSS

Dans tes rêves (1)

28 Avr

Oyez, oyez braves gens !  Il faut qu’on parle.

Il existe une catégorie de personne qui croit que le sexe c’est un droit. Et dans cette catégorie, il y a deux catégories.

La première : le Bogoss’

Souvenirs, souvenirs

Ouais, en fait, j’avais pensé à mettre une photo de Jonathan Rhys Meyer … Mais j’ai eu envie de te faire du mal. Avoues tes rêves mouillés d’adolescente aux hormones enragées ! Avoues te dis-je. Cameron Alborzian … Pour mémoire, je te rappelle qu’il est totalement nu sur cette photo … Mais je ne veux pas risquer la censure, ni que tu succombes avant la fin de cet article.

Bon, moi c’est le côté brun, ténébreux, semblant de métissage qui me fait kiffer. Chacune son truc, hein, on n’est pas là pour causer goûts et couleurs, mais du Bogoss ‘ en général.

Parce que le Bogoss’ est souvent un connard. Connard qui nous fait tourner la tête, accessoirement chavirer le cœur et principalement crader nos plus beaux strings … (oui, je sais c’est vulgaire, mais réel).

Le Bogoss’ avance à peine masqué. Genre, je suis beau, je le sais, je le montre, mais surtout, je fais genre de ne pas en être: « Moi, beau? Nooon ! Je  me trouve tellement moche, tu sais… oui tu sais, tu me comprends »

Ce genre -là …

Il guette le moindre frémissement de chemisier brusquement tendu par une érection mammaire, le moindre battement de cil, le moindre croisement de jambes intempestif. Je m’arrête là, sinon les Mâles sauront tous mes nos trucs quand nous sommes émoustillées…

Dès lors que le Bogoss repère sa proie, il entame ce processus débile, mesquin, sournois, rageant, fourbe, déloyal, insidieux, perfide, tortueux qui se veut être un jeu de séduction, mais n’est rien d’autre qu’un attrape-connasse :  le « Tu-Me-Veux-Je-Te-Fuis ».  Brrrrrr Grrrr

Ce truc consiste pour le Bogoss’ à se pavaner, à essayer de dire des choses hautement intellectuelles. Mais le Bogoss’ est rarissement érudit. De toutes les manières, personne ne lui demande d’ouvrir la bouche. En tout cas, pas pour parler…

Le Bogoss’ est généralement accessoirisé: moto (pas vélo, hein !), potes pas vilains, mais moins mignons, grognasses gloussantes habillées comme des cagoles (qu’elles sont le plus souvent). D’ailleurs je suis certaine qu’elles tournent pour espérer un jour choper le Bogoss’ .. On ne me la fait pas à moi. On est toutes pareilles …

Je me sens seule tout à coup

Le Bogoss’ est un mec facile, et donc généralement recherche la fille facile. Mais parfois, il s’interroge sur sa triste vie, faite de stéréotypes. Il se rend compte qu’il en a juste marre de jouer du xylophone sur les pauvres os pubiens de ses trop nombreuses conquêtes. Et il se demande comment cela fait de se taper une grosse. Je pourrais faire une sous-sous catégorie, mais je vais juste distinguer le Bogoss Pékin Express, du Bogoss’Koh Lanta.

Le Bogoss Koh Lanta, est celui qui nous intéresse. Il aime l’aventure. Il n’a que faire (soi -disant) de ce que pourrait penser sa clique. Ceci dit, le Bogoss’ Koh Lanta ne te présentera jamais à ses con(dé)génères… En tout cas, pas comme sa copine, tout au plus, une amie d’enfance ou une expérience.

Mais le Bogoss’ Koh Lanta, si aventureux soit-il, ne sait guère comment approcher les Fernanda. Je ne te dis pas le tas de conneries qu’il va essayer de débiter pour essayer de t’intéresser. Le genre d’âneries qui font rire ses poules. Il va essayer ce qu’il croit être une jeu intellectuel. Je ne saurais pas t’en retranscrire, parce que devant la pollution que cela représente pour ton âme, tu prends de vraies mesures de protection: tu ouvres la bouche, tu ouvres grands les yeux, et tu hallucines.

Avouons que tu hallucines aussi parce que le Bogoss’ te parle ENFIN ! C’est inespéré ! Et comme on ne te la fait pas à toi, tu te doutes bien qu’il y a baleine sous coquillage … Néanmoins, jamais tu ne te douteras qu’il en a après ta callypigie … D’abord, le Bogoss’ Koh Lanta, reconnaissant la lumière en toi, t’aborderas toujours au motif qu’il a besoin d’aide pour son CV, son mémoire, la lecture de son scanner maxillo-facial, la présidence du Conseil général (?!?)… En tout cas jamais rien de futile. Dans l’encyclopédie de la Bogossitude, il est écrit, à juste titre, que la grosse n’est pas idiote.

Mais parce que tu n’es pas idiote, tu comprendras vite que les raisons de ce subit intérêt pour ta compagnie sont forcément autres. En effet, après plusieurs semaines d’échanges d’une platitude qui n’a d’égales que les ellipses inexistantes de l’ encéphalogramme d’une huître, vos conversations se feront plus espacées. Ceci dit, jamais tu ne te douteras qu’il en a après ton corps. Impensable avec toute cette viande fraîche qui compose son entourage… Néanmoins, tu te demanderas, s’il ne nourrit pas quelques sentiments (incongrus) … Passer des heures sur ton canapé à débattre de sujets dont tu pensais qu’il ignorait l’existence jusqu’alors, c’est suspect !!!

En fait, le Bogoss Koh Lanta sèche: il ne sait par quel côté t’aborder. Ses cagoles décolorées auraient déjà ouvert les cuisses depuis fort longtemps. Il le vit mal, très mal, d’autant que dans sa cour, personne ne sait comment on drague une Fernanda. Ne sois pas surprise d’apprendre qu’il se soit quelque peu soulagé avec une de ses esclaves sexuelles …

De ton côté, devant ce corps d’éphèbe, tu bouillonnes. Tu as tellement chaud qu’on te croirait déjà ménopausée. Mais tu n’oses guère faire le premier pas. Imagine, si tu t’asseois sur son frêle giron, tu pourrais lui casser le fémur, qui sait. Ouais, en fait, tu meurs d’envie de faire du rodéo sur la bête, mais d’un coup d’un seul, ton cerveau t’oppose toutes les objections: du « tu n’es pas épilée parce qu’il n’y avait pas assez de cire chez l’esthéticienne pour faire toute ta jambe » à l’inévitable  » il va se perdre dans mes bourrelets ».

J’ai envie de te dire que la solution serait de foutre ton cerveau en mode veille. Car une femme, grosse ou mince, on la prend toujours par le même endroit ( les sentiments, voyons… vicieuse !) Mais c’est impossible. En plus, faut l’avouer, tu t’y attaches malgré tout (le mec est fan de l’OM, merde ! Un sportif … affligeant, non ?). Et, il ne l’avouera jamais, mais lui aussi …

En fait, le seule solution, c’est d’arrêter ce carnage. Qu’il retourne à son poulailler, ses matchs de foot, ses virées à moto. Et toi, va vider un pot de Häagen Dazs (les gars, je l’ai écrit sans googler … faut que j’en parle à ma psy !)

Comme dit ma mère (grande philosophe devant l’Eternel) : « les hommes courent les rues comme les chiens »… Tu te trouveras bien un laidron que tu pourras martyriser (psychologiquement comme physiquement).

Quant au Bogoss’, il retournera d’où il vient :tes fantasmes les plus torrides …

Quand j’aurai le temps, je te parlerai de la seconde catégorie …

Publicités
 
 

5 réponses à “Dans tes rêves (1)

  1. havre

    5 mai 2011 at 18:51

    j’adoooooooooooooooooore !!! pinaise ! mais bon laisser son cerveau en mode veille !? tu me diras cmt ! hé jss pas d’accord ! car le beau goss il pourrait finalement faire partie de ma new life ! pk il devrait plus etre là ! en plus comme tu dis, les groses, les minces, les moyennes etc… on les prend toutes par le endroit ! ptdr !

     
    • lagrossefernanda

      5 mai 2011 at 19:10

      Tu as fort raison ! Il pourrait bien faire partie de ta (ma !lol) new life ! Je te le souhaite … mais bon. Si tu te satisfait d’un cerveau d’huître… Remarque, tant que ce n’est pas une p *** d’huître …
      Après, le Bogoss’, tout dépend de ce qu’on en fait.
      Coucher avec, why not? L’histoire la plus difficile est finalement quand les sentiments veulent s’en mêler. Certes, il y a les fat admirors. Mais bon, un mec qui est avec toi seulement parce que tu es grosse, c’est limite.
      Ce que je dis, en fait, c’est qu’entre la grosse et le Bogoss’, il y a un souvent un gouffre culturel. Mille et une questions, de chaque côté, qu’on ne soulève pas, de peur de vexer l’autre ou de paraître idiot.

       
  2. Anna

    3 décembre 2011 at 00:52

    Je viens de tomber par hasard sur ton blog et je suis plier en deux !! Tu as sauvé m’a soirée !!

     
    • lagrossefernanda

      3 décembre 2011 at 10:03

      Call me Wonder Fernanda ! Ravie d’avoir passé la soirée avec toi …

       
  3. coetcoet

    7 avril 2012 at 12:30

    Ah ah, tu assures toi ! J’ai hâte de lire le tome 2. Merci pour le fun, et très très bien vu en pluche.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :