RSS

Best Friends

14 Avr

Tu te souviens, ou pas, je t’ai parlé de l’amitié, celle qui permet d’aller au-delà des apparences. Celle qui permet de voir le cœur de l’autre.

Aujourd’hui, je voudrais rendre hommage à mes amis.

Blandine, Aalia, les Magali, les Gaëlle, Tristan, Eric, Cassandre, Thierry, Christelle, ptiTom, les Marie (putain, de celles-là, y’en a à la pelle!),Rodolphe, Flo, Iris, Eli, Marilyn, Elisabeth, Karine, Jean-Luc, Sylvie, Patricia, Et caetera (non, ce n’est pas un prénom…)

Il y a les amis d’enfance, ceux rencontrés plus tard, les amis professionnels, les amis de Facebook.

Et puis il y a les autres: les Connards.

Le Connard, tu le connais bien. Mais je m’en viens te rafraîchir la mémoire.

Tu es jeune, vers le collège. Tu viens d’arriver dans une nouvelle école. Tu ne connais pas grand monde, voire carrément personne, même pas toi. Et pour cause, tu es dans la phase critique de l’adolescence. Lasse  de pérégriner seule dans la cour, tu observes depuis plusieurs jours le manège d’une joyeuse bande qui se fait remarquer par ses blagues et son aspect si fraternel. En écrivant cela, je m’imaginais une bande de connasses blondes en uniforme, pourtant, dans mon souvenir la connasse était plutôt black.  Bref.

Le dos scotché à un mur, discrétos, tu écoutes leurs blagues, et puis tu te prends même à rire et à répondre à leurs âneries. Tout cela fleure bon l’enfance, la joie de vivre, l’innocence… Au fur et à mesure, tu parviens à t’intégrer à coup de sacrifices non négligeables dans la joyeuse troupe.

Et puis tu fais ta première petite expérience sociologique. Les joyeux trublions sont généralement fédérés autour d’une personnalité un peu plus remarquable, en apparence, que les autres. On va l’appeler Gillian. Parce que Gillian a existé dans ma vie, vois-tu… Gillian fait des blagues, Gillian casse façon Braïce de Naïce, Gillian fait du jeu de mots (façon Dîner de cons… mais bon). Et ça rigole, ça rigole, jusqu’à ce que la fin de la récré sonne.

Parfois, tu n’as pas envie de rire. Tu la trouves débile, la Gillian. Et puis tellement méchante. Et puis carrément conne. Et puis tellement moche avec sa grande bouche (d’ailleurs, tu n’as pas remarqué que tous les connards en chef avait de grandes bouches?). Ouais, au fil du temps, la méchanceté de la Gillian t’importune, sème un malaise dans ton cœur. Et tu finis par réagir vis à vis de cette oppression insidieuse. Comme tu n’es pas méchante dans le fond, tu commences par essayer de te rapprocher d’elle, de rentrer dans le cercle fermé de ses proches. Mais ça pue tellement là-dedans que tu commets la maladresse qui va te faire bannir du groupe entier.

Pfiouuuu! Bouffée d’oxygène !

Non, en vérité, larmes de crocodile. Avoue ! Tu avais quand même lié de vrais liens avec certaines connasses du groupe. C’est dans des clubs de Connasses que j’ai rencontré Blandine, Jill, Alexandra…Mes petites connasses d’amour!  Mais au final, c’est quand même le rejet de la Connasse en chef qui te turlupine. Orgueil ? Certainement. Mais pas seulement.

En fait, la Connasse en chef t’a fait du mal, car elle te ressemble tellement. La grande bouche en plus …

Mais oui, c’est universel. On a tous besoin d’être aimés, d’être entourés. Néanmoins, si la douleur ressentie est bien causée par la trahison, cette trahison n’est pas du fait de la Connasse mère. C’est toi qui t’es trahie, vendue à ceux qui ricanent, livrée aux méchants. Il est temps de te rendre compte que tu as échangé ton âme contre la pire forme de reconnaissance, tout cela pour ne pas rester seule dans ton coin, pour ne pas courir le risque d’être Toi-même: une personne unique, à part.

Pourquoi tu ressembles à la Connasse mère ? Parce qu’elle se croit belle – intéressante – spirituelle – aimée – soutenue – etc quand les veaux vagissent avec elle. Elle n’existe que dans le regard des autres. Elle ne sait pas qui elle est. Elle refuse de s’affronter, de s’avouer ses peurs, ses angoisses. Du coup, la moindre chose qui lui fait rappeler qu’elle n’est qu’elle, ce rien sans profondeur, faute de se laisser creuser, cette moindre chose l’agresse. Toi, qui as connu la solitude, qui passe des heures à te poser des questions sur ton for intérieur, tu deviens un danger pour elle lors d’un désaccord, voire même d’un geste affectueux. Elle ne se connaît pas. Elle a peur d’elle-même.Elle a peur du vide.

Fut un temps, tu aurais probablement supplié pour ne pas te retrouver seule avec ton mur, à épier les conversations animées autour de toi.

Aujourd’hui, tu as 32 ans. Tu es une femme droite dans tes escarpins (Tu m’offriras des Louboutin, dis?). Tu sais surtout qu’ « à fréquenter n’importe qui, on deviens n’importe quoi ».

Hé mes amis de tous horizons, je viens vous dire « MERCI »! Merci car vous n’avez rien attendu de moi. Merci de m’avoir laissé être moi. Merci de m’avoir donné l’occasion de me découvrir moi-même. Merci d’avoir révélé les talents en moi. Merci de m’avoir encouragée. Merci d’être vous. Merci d’être là.

Publicités
 
19 Commentaires

Publié par le 14 avril 2011 dans Grosso Modo ...

 

19 réponses à “Best Friends

  1. Cloclo

    14 avril 2011 at 11:46

    Mais c’est tellement ça!!!! Il y en a eu des Gillian dans ma vie, des brassées de Gillian…. tous virés à coups de pieds au dèrche, et j’ai grandi… enfin, suis toujours aussi tarée mais bien dans mes baskets!

     
    • lagrossefernanda

      14 avril 2011 at 12:21

      Le plus con dans l’histoire, c’est que quand tu vieillis, tu penses qu’il n’y en aura plus… Ben si, à croire qu’il y en a qui regrette le collège… Pathétique.
      Sinon, toi tu portes des baskets?

       
  2. Cloclo

    14 avril 2011 at 13:39

    SIIII! Il y en a encore plein plein plein des Gillian!!! Et c’est vraiment ça, ils regrettent et se comportent comme au collège. Même ma gamine leur foutrait des pieds au cul!
    Yes Môdame! Je porte des baskets pour ne pas avoir l’air d’une Gillian! Déjà que je suis blonde et que j’ai une mega grande bouche, il ne faut pas pousser trop loin non plus!

     
  3. Alex

    19 avril 2011 at 21:00

    Et ouais, la « Gillian » est indémodable faut croire !!! Mais nous, on l’aime notre Fernanda à nous !!!
    Des bisous !!!

     
  4. havre

    5 mai 2011 at 18:56

    des gillian pinaise yen a jamais en rupture de stock mafia mwen !! lol ! moi je dis une seule solution dans ma vie : éradiquer ! le mot est fort c vrai mais radical !

     
    • lagrossefernanda

      5 mai 2011 at 19:46

      Je déclare ouverte la chasse aux Grandes Bouches ! Il faudrait leur mettre des trucs dedans pour qu’elles la ferment … A voir avec le Bogoss’ … LOOOOL

       
  5. LaBelette

    9 mai 2011 at 15:08

    Hey hey hey Fernanda,

    Sauras-tu deviner qui je suis ?
    Moi aussi j’ai connu Gillian – enfin moi sans doute ce n’était pas la même mais c’était sur les mêmes bancs…
    Bravo de t’être lancée en tout cas ça en valait la peine ! J’adore ton style 😉
    Kiss-kiss à grande bouche
    LaBelette

     
    • lagrossefernanda

      10 mai 2011 at 08:36

      Salut la Belette !
      Merci pour tes encouragements ! A mon avis, de Gillian, il n’y en a qu’une…
      Et j’ai envie de parier pour une soeur mousquetaire … Non?

       
      • LaBelette

        11 mai 2011 at 08:48

        Rhooooo Les Mousquetaires !! Toi aussi tu t’en rappelles !!
        Trop forte ! J’sais plus qui on était par contre… T’étais pas D’Artagnan, toi, le verbe haut et un sens de la justice à toute épreuve ?
        Donc Gillian c’est elle, OK. Je pensais à une autre mais à chacune sa Gillian, pas vrai !! La Gillian est une des choses les mieux partagées en ce monde je crois.

         
      • lagrossefernanda

        11 mai 2011 at 09:30

        Moi c’était Athos … pourquoi, je ne sais pas. M.B était Porthos, tu étais Aramis et donc d’Artagnan était GL.
        Mais c’est vrai que j’aurais pu être d’Artagnan. Comme quoi, les personnalités se précisent en grandissant. Haaa, ce petit club de lecture… Dommage qu’il n’ait pas duré.
        Quant aux Gillian, faudrait faire une loi contre. Les histoires de harcèlement scolaire me dépriment. J’en ai encore lu une sur le BondyBlog. Que faire de ce fléau?

         
  6. Gabriele

    12 mai 2011 at 23:07

    Bonjour à toi Fernanda
    J’ai longuement hésité à intervenir ici tellement cette sphère que tu as ouverte me semblait « privée » (tes Gillian(s) et tout le reste où tu t’es dévoilée, avec une telle confiance, j’aurais à dire là-dessus, comme d’ailleurs sur la maternité, l’allaitement et l’amour qu’on continue de porter à ses enfants bien au-delà du sevrage;)…
    Mais tu m’as mentionnée parmi tes « ami(e)s » , et à ce titre que je revendique, j’ose dire que oui, je fais partie de la bande à Fernanda !

    Un de ces jours, je ferai un commentaire sur « je suis dépravée de partout » si à côté de « Drop Dead Diva », « Cougar Town » ne vous fait pas peur 😉

     
    • lagrossefernanda

      13 mai 2011 at 10:29

      Bienvenue chez toi, dans ma Bande de grosses !
      Commentes tant que tu veux, ton avis m’intéresse.
      Et Cougar town, c’est quand tu veux !!!!

       
  7. Gabriele

    13 mai 2011 at 00:21

    Pour info, si j’avais dû naitre dans le passé, j’aurais choisi, soit très loin : la préhistoire ? peut-être un peu « rude » et où les « humains » ne se rendaient pas vraiment compte de ce qui leur arrivaient (quoique ?) et où les femmes n’avaient guère de chance de survie, mais pour celles qui y arrivaient, qu’en ont-elles pensé, et il y a dû y en avoir sinon nous ne serions pas là 😉
    L’Egypte antique qui avait découvert tant de secrets,
    Le Moyen-Age où les femmes pouvaient encore être « sages » et faire le bien sans être brûlées comme sorcières…
    ou le XVIIème siècle où il restait encore des terres vierges à découvrir ou de territoires à conquérir pour ceux qui y croyaient encore…
    Alors parmi les « Mousquetaires » qui aurais-je été ?? Tout le monde rêve d’être d’Artagnan, ou à défaut Athos, Porthos ou Aramis ? mais peut-être qu’à l’époque je n’aurais su être que la traîtresse Milady (si je n’avais pas eu le choix….qui a songé si elle aussi n’était pas une héroine ? Et nos héros auraient-ils gagné sans ses armes ?)
    Mais je suis heureuse de vivre aujourd’hui (sans doute n’aurais-je pas survécu à ma premiere grossesse et n’aurais-je eu aucun loisir de discourir de tout ça si j’avais vécu il y a quelque centaines d’années;-)

     
  8. LaBelette

    16 mai 2011 at 10:40

    Ta mémoire est plus efficace que la mienne mais je t’assure que je pensais bien être la seule à me souvenir de ça !! Trop coooool !! J’en étais sûre que je devais être Aramis, le traître sans foi (ou trop, c’est selon) qui retourne sa veste – à l’époque j’avais pas bien compris tout ça dans le personnage…
    Vivement les prochains posts !!

     
    • lagrossefernanda

      16 mai 2011 at 15:20

      Tu vas rire (ou pas), mais c’est toi qui avait fait l’attribution des pseudos …
      Par contre, l’œuvre étant loin de moi, tu me rafraîchirais la mémoire sur le personnage de Porthos ?

       
  9. Megane

    6 septembre 2014 at 14:30

    Aujourd’hui, je suis chef dans un mouvement de jeunesse. J’anime des filles de 12 à 16 ans. Je peux te dire que là-dedans, j’en ai vu des connasses. Je ne devrais pas parler ainsi, mais quand je les vois se faire des coups bas, ça me donne envie peter des cases.
    Pourtant, les animatrices ne sont pas mieux, je suis nouvelle, j’ai du mal à me faire accepter dans ce groupe.
    Enfin, il faut savoir se détacher de ce qui nous fait du mal :)!
    Bisous et à bientôt!

     
    • lagrossefernanda

      6 septembre 2014 at 14:38

      Houuuu … 17 ans en école privée non mixte. Je sais de quoi tu parles.
      De tout cœur avec toi

       
  10. mamansquidechirent

    6 septembre 2014 at 19:29

    J’ai beaucoup ri ! merci Fernanda 😉

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :