RSS

Le Billet pas drôle

06 Avr

Quand je te proposais de faire connaissance, je t’ai parlé des apparences. N'imagine pas c'est dégueulasse !

Je te disais que sous des airs bon enfant pouvaient se cacher de sacrées connasses. Inversement, sous des airs de sacrées connasses, il peut y avoir des gens super adorables, voire carrément fragiles.

Je t’ai parlé aussi de ma coach, Elisabeth. Tu vois, mine de rien, on apprend à se connaître. Jusqu’à il y a peu, je pesais 115 kgs. Je pense qu’au delà, j’aurais explosé. Au début, j’ai cru que c’était mon alimentation. Attention, quand je dis « au début », c’est longtemps avant de péter les balances ! Alors, j’ai fait divers régimes. Leur point commun: je prenais du poids pendant la phase de perte de poids. Tu comprends que j’aie vite arrêté ces conneries… Et puis, je me suis demandé ce que mon corps voulait me dire. Est-ce qu’un corps peut parler ? Mes recherches m’ont montré que les dents parlent, les maladies parlent… Alors, que m’a dit mon corps ?

« Hé bien ma grosse! Tu n’as pas confiance en toi, voilà tout! Tu bouffes bien, même si tu grignotes un peu par-ci par-là. Mais bon, là tu sais déjà pourquoi tu grignotes, donc tu es presque guérie. Cette putain de confiance en toi que tu n’as pas, fait que tu crois toujours ne pas être à ta place, que tu crois être impertinente. A cause de cette grognasse, tu m’as fait morflé avec tes régimes à la con! Tu m’as même fait lire Dukan! Tu refais un truc pareil (lire Dukan, pas faire le régime, tu n’es pas débile, je le sais) et je fais une allergie à la viande au cas où choper la chiasse à force de te baffrer de protéines ne te suffirait pas !!! « 

En gros, j’ai pris du poids parce que c’était la seule façon pour moi de prendre de la place, d’avoir du poids dans les débats… vas-y, je vais pas te faire le champ lexical entier, tu as compris !

Depuis, j’ai vachement (nan, ne le prends pas pour le champ lexical de la grossitude) avancé, entre thérapie et coaching. J’ai appris que mon corps n’avait pas besoin de quantité importante de nourriture. Donc j’ai fait une sleeve gastrectomy en janvier dernier. Du coup, je semble manger moins, mais je mange autant qu’avant (hé oui, une grosse qui ne mange pas! Cerveau de merde!!!), mais je n’ai plus de place pour le grignotage, et la sensation de satiété arrive plus tôt. Du coup je perds du poids. Du coup j’ai les bras qui ressemblent à une manche à air. Du coup, j’ai changé de taille de sapes.

Mais je reste une grosse connasse ! Une connasse qui a confiance en sa connerie, en plus, tu vois !

Une autre fois, je te raconterai la bêtise des professionnels de santé. Mais là, je veux surtout parler de toi, mon ami, ma coupinaute.

Parmi toi, tu ne te serais jamais douté, surtout si tu me connais depuis longtemps, que je n’avais pas du tout confiance en moi. Tu n’auras jamais deviné ces doutes intérieurs, ces questionnements.

Je te donne des exemples?

Gillian, 6ème. Ce que je la détestais cette poufiasse ! J’aimais passer du temps avec Maud et Sandra. Elles étaient super gentilles, depuis le primaire. Mais manifestement, je ne cadrais pas avec la « personnalité » de Gillian – tronche-de-veau. Du coup, je n’ai pas trop insisté.

En 4ème, j’ai voulu m’intégrer dans un groupe de filles. Du coup, j’ai du faire un pacte avec moi-même: me faire violence. On conseille souvent aux ados d’apprendre à rire d’eux-mêmes. Mais quand rire de soi n’est pas naturel, finalement, on se blesse et on se perd. Car tout chez moi était devenu risible…Et putain, je suis hyper susceptible en vrai: tu sauras! Dis pas qu’on t’a pas dit !

Et puis quand je tombe amoureuse, le fameux syndrome de la bonne copine, si cher à Deb-Jane-DropDeadDiva!  Merde connard! Je ne suis ni ta soeur, ni ton amie, je veux être ta pouffe !!! Tu sais? Celle que tu mdkj nesei^nhguirfd ieûr nzpekdPµ§§MTRZA (désolée, ça a été crypté….). Ca a été valable aussi pour Da Cream. Même en étant éperdument amoureuse de lui à en crever, j’ai eu l’habitude toutes ces années de voir les bombasses défiler dans sa vie. Si bien qu’à aucun instant, je n’aurais pu imaginer qu’il puisse imaginer me  ^jgqd,jt^r$ejeoc,az=zrz ùù’_-éçèej (Oops! encore crypté…). Mais si ça se trouve, il a pu avoir souvent mal au slip à cause de moi (tiens, et là ça ne crypte pas ?). Saura-t-on un jour… Mais pire, si Da Cream avait été le seul, mais non !

Pas plus tard qu’hier, j’ai fait la conne sur FaceBook pur un stupide conseil en droit social… Quand tu n’as pas confiance en toi, tu accumules, tu stockes, tu ne digères pas, tu te fais de la bile, tu te mets la rate en cout-bouillon, tu te fais chier. Et surtout, rien ne va dans ta vie. Alors va voir un prêtre, un rabbi, un imam, un pasteur, un gourou, personne, un coach, un psy. Bref, mais soigne moi cette vilaine maladie, diantre!

Mon ami, ma coupinaute, je veux que tu saches que je suis quelqu’un d’exceptionnel, bourrée de talents dont tu bénéficieras (pas forcément gratuitement, faut pas pousser pépé dans les escaliers non plus).

Je veux que tu saches que je vais t’aimer d’amour, mais que si tu me gaves, je te vomirai aussi (rapport à mon estomac que j’ai plus).

Je veux que tu saches que je suis heureuse de prendre ce nouveau chemin vers moi avec toi si tu le veux bien , promettez-vous de me chérir jusqu’à ce que le web meure.

Parce que comme dirait Saint Augustin (faut que je te culture un peu, tu ne peux pas rester dans cet état d’ignorance, ça fait tâche dans les dîners…) :

« Personne ne peut être connu, sinon par l’amitié. »

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités
 
5 Commentaires

Publié par le 6 avril 2011 dans On est deux dans ma tête

 

Étiquettes : , , , , , ,

5 réponses à “Le Billet pas drôle

  1. Alex

    8 avril 2011 at 08:23

    J’aime bien, ce billet en est même attendrissant ! La confiance en soi, vaste sujet…

     
  2. Cloclo

    9 avril 2011 at 18:54

    la confiance en qui???? En quoi??? En soi(e)? Moi pas connaître!

     
  3. coetcoet

    8 avril 2012 at 08:47

    Ben me voilà sur le cul.
    J’ai commencé à lire ton blog récemment (chui abonnée, j’adore ton style).
    Mais comme j’ai commencé par tes billets les plus récents, même si je pouvais envisager que ta tchatche intarrissable et si drôle était un écran, ce billet là je ne m’y attendais carrément pas.
    Même que parfois je me disais « ne commente pas », t’as pas l’envergure, elle va te clouer sur son portail.
    Pis là c’est vachement moins flippant du coup, tu te dis que la fille est pitêtre pas si corrosive et que tu peux commenter sans te faire dépecer sur la place publique. Juste que des fois j’aurais envie de plussoyer et de faire un brin de fun avec toi.
    T’auras compris que la bonne fée « confiance en soi » se penche pas sur tous les berceaux…
    Bon dimanche.

     
    • lagrossefernanda

      8 avril 2012 at 11:57

      Salut ma petite poulette de Pâques !
      Ben écoute, déjà, je te dis la bienvenue parmi mes connasses !
      Et non, je ne suis pas une vilaine fille qui tacle ses invités. Tu as la liberté d’expression (dans la limite de ma modération …. mouhaha )Mais tu auras noté toi-même que je ne suis guère modérée comme fille.
      Au plaisir de nous lire, de délirer, toussa toussa
      Bises

       
  4. coetcoet

    8 avril 2012 at 12:20

    Merci de ta réponse. Contente de faire partie de ton team désormais. Tant mieux si tu n’es pas modérée, tes billets sont pleins de vie et d’humour. Même pas on voit quand t’es triste. Biz à toi

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :